Logo Toute l'Europe

Nouvelle-Aquitaine : le quartier de la gare de La Rochelle rénové grâce à l’appui de fonds européens

A quelques pas du Vieux-Port, célèbre pour ses deux tours qui ouvrent sur l’océan Atlantique, le quartier de la gare de La Rochelle se transforme. Un pôle d’échanges multimodal y est en travaux depuis 2020, soutenu par des financements européens.

La tour de la gare est inscrite au titre des monuments historiques
La tour de la gare est inscrite au titre des monuments historiques - Crédits : Richard Villalon / iStock

En service depuis le début du XXe siècle, la gare de La Rochelle a connu de multiples évolutions. La dernière en date a été lancée à l’été 2020. Un nouveau parvis, des parkings, des accès routiers ou encore une passerelle… Le projet bouleverse tout le quartier et répond à des enjeux urbains et écologiques.

Une nouvelle esplanade

Un parking très peu végétalisé, le long du boulevard Joffre. Voilà le premier aperçu de La Rochelle qu’avait le voyageur à l’arrivée en gare. Avec le nouveau parvis devant le bâtiment monumental de la capitale de l’Aunis, les visiteurs auront une tout autre perspective en descendant du train.

L’étendue ouvrira ainsi sur le Vieux-Port et le reste de la ville, mettant en valeur le bâtiment. 40 arbres apporteront de l’ombre et de la fraîcheur, en plus d’un espace d’eau de 300 m² avec des jets et des brumisateurs. Cette esplanade plus verte et plus agréable facilitera l’accès à l’Encan, un espace d’expositions ouvert sur le bassin, et le fameux aquarium de La Rochelle.

Fluidifier les circulations

Mais le projet dépasse le parvis de la gare. Avec ces aménagements, la communauté d’agglomération de La Rochelle ambitionne de faire du quartier le véritable “centre névralgique de la mobilité durable” dans la ville. Cette initiative s’inscrit d’ailleurs dans l’objectif de neutralité carbone de l’agglomération rochelaise à l’horizon 2040. D’abord incontournable, la voiture va peu à peu laisser la place à d’autres modes de déplacement, sans disparaître totalement.

Regroupées dans la Maison du vélo, 3 stations de vélos en libre accès et 300 places pour les vélos personnels sont prévues. Les taxis auront un espace dédié pour circuler et jusqu’à 450 voitures pourront se garer, au nord et au sud. Les Rochelais pourront aussi de nouveau utiliser plusieurs lignes de bus à haut niveau de service.

Une nouvelle passerelle de 170 mètres traversera les voies de chemin de fer, permettant ainsi de créer un lien entre le nord, côté parvis, et le sud des voies ferrées. A environ 7 mètres du sol, la structure de fer renvoie à l’architecture métallique de la gare.

La gare en elle-même n’est d’ailleurs pas laissée de côté. La SNCF procède à des travaux de mise en accessibilité afin de faciliter la circulation des personnes handicapées. Les quais seront ainsi rehaussés de quelques centimètres.

Démarrés à l’été 2020, les travaux s’achèveront au printemps 2022. Si le premier confinement a retardé le lancement du chantier, les aménagements ont pu avancer grâce au renfort des équipes. L’Union européenne finance ce projet à hauteur de 5 millions d’euros, sur un coût total de 38 millions. Cette enveloppe provient du Fonds européen de développement régional (FEDER). La communauté d’agglomération est la première contributrice, pour 7,1 millions d’euros. La Région Nouvelle-Aquitaine, l’Etat, la Ville, la SNCF et le département de la Charente-Maritime complètent enfin le financement.

L'Europe en région Nouvelle-Aquitaine

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Nouvelle-Aquitaine : le quartier de la gare de La Rochelle rénové grâce à l’appui de fonds européens

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide