Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

L’Europe en région : les Hauts-de-France

Située dans le nord de la France, la région Hauts-de-France est la troisième région du pays par sa population.

Découvrez ses spécificités et le rôle de l'Union européenne sur le territoire.

L'Europe en région : Hauts-de-France

Pour la période 2021-2027, les Hauts-de-France devraient recevoir 1,1 milliard d’euros d’euros au titre du Fonds social européen (FSE+) et du Fonds européen de développement régional (FEDER) dont elle est autorité de gestion. Les montants du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) ne sont pas encore déterminés. Par ailleurs, la région devrait toucher 227,8 millions d’euros du Fonds pour une transition juste (FTJ), un nouvel instrument de l’UE destiné à amortir les conséquences économiques et sociales de la transition écologique dans les territoires.

Les Hauts-de-France ont bénéficié de 1,7 milliard d’euros de fonds européens pour la période 2014-2020. Ces financements sont intervenus, par exemple, dans le soutien à l’innovation ou dans la protection de l’environnement.

Les Hauts-de France sont impliqués dans plusieurs programmes de coopérations interrégionaux. Ils sont par exemple intégrés au programme de coopération transnational Interreg Europe du Nord-Ouest avec la Belgique, l’Irlande, les Pays-Bas, le Luxembourg, la Suisse et l’ouest de l’Allemagne. Dotée de 310,5 millions d’euros entre 2021 et 2027, cette initiative a pour priorités la résilience climatique, la transition énergétique et l’économie circulaire.

Deux élus des collectivités des Hauts-de-France siègent au Comité européen des régions :

  • Jean-Noël Verfaillie (Renew Europe), maire de Marly, dans le Nord
  • François Decoster (Renew Europe), vice-président du Conseil régional

Carte d’identité - Région Hauts-de-France

Départements : Aisne, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Somme
Capitale administrative : Lille
Président de région : Xavier Bertrand (Les Républicains)
Superficie : 47 784 km²
Population : 5,99 millions d’habitants (2022)
PIB par habitant (SPA) : 24 700 (2020), inférieur à la moyenne européenne (29 900), similaire à la Bourgogne-Franche-Comté et comparable aux îles Baléares (Espagne, 23 500)
Principaux secteurs d’activité : Commerce, logistique, automobile, agroalimentaire, métallurgie, agriculture, pêche, textile, chimie, ferroviaire, tourisme

Contacts utiles :

Avec près de 6 millions d’habitants en 2022, la région Hauts-de-France est la troisième région française la plus peuplée. Sa superficie (31 806 km²) est comparable à celle de la Belgique.

La géographie des Hauts-de-France est marquée par la présence de la Manche et de la mer du Nord, qui bordent respectivement l’ouest et le nord de la région. Limitrophes de l’Ile-de-France au sud, les Hauts-de-France sont frontaliers de la Belgique au nord. Le Royaume-Uni se trouve pour sa part à 35 kilomètres des côtes françaises, de l’autre côté de la Manche.

La population de la région se concentre principalement à Lille et sa métropole, ainsi que dans l’ancien bassin minier. La ville se situe dans le Nord, département le plus peuplé du pays (2,6 millions d’habitants en 2022). La région est par ailleurs parmi les plus densément peuplées, avec 188,4 habitants par km2 en 2019 : un chiffre comparable à celui de la Bavière, en Allemagne. La population des Hauts-de-France compte enfin parmi les plus jeunes du territoire métropolitain (68 personnes âgées de 65 ans ou plus pour 100 jeunes de moins de 20 ans en 2019).

L’économie de la région, avant tout orientée vers l’industrie, connaît une certaine tertiarisation. L’arrêt de l’exploitation des mines de charbon à la fin du XXe siècle, ainsi que la crise connue par certains autres secteurs comme le textile ou la métallurgie, ont diminué le poids économique de la production industrielle. Cette dernière reste néanmoins très importante, que ce soit dans les deux derniers secteurs mentionnés ou encore la chimie, l’automobile et l’agroalimentaire.

La situation géographique de la région la place cependant au cœur de grands axes européens, lesquels contribuent au dynamisme économique d’activités tertiaires. Ces axes sont à la fois maritimes (ports de Dunkerque, de Calais et de Boulogne-sur-Mer), autoroutiers, ferroviaires (avec le tunnel sous la Manche et plusieurs lignes internationales de TGV comme le Thalys et l’Eurostar) et aériens (aéroports de Lille et de Beauvais). Ils aident les activités de commerce et de logistique.

L’agriculture est également très développée dans les Hauts-de-France. La moitié du sucre produit en France provient des betteraves cultivées par les agriculteurs de la région, de même que près de 75 % des pommes de terre. Ou encore la quasi-totalité des endives et choux de Bruxelles !

La place du Général-de-Gaulle, également appelée la Grand'Place, à Lille (Nord) - Crédits : Alphotographic / iStock
La place du Général-de-Gaulle, également appelée la Grand’Place, à Lille (Nord) - Crédits : Alphotographic / iStock

Ma région agit pour moi

Politique régionale européenne : mode d’emploi

L'Europe en région
Rubrique financée par UE et ANCT

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur L'Europe en région : les Hauts-de-France

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide