Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

L’Europe en région : la Bretagne

Région maritime et terrestre comptant un grand nombre de cours d'eau et de côtes, la Bretagne est située à l'extrême ouest de la France et s'étend sur 27 209 km². Une superficie comparable à celle des îles de la Sicile.

Découvrez ses spécificités et le rôle de l'Union européenne sur le territoire.

L'Europe en région : Bretagne

Entre 2021 et 2027, la Bretagne touchera 393 millions d’euros au titre de deux programmes européens dont elle est autorité de gestion : le Fonds européen de développement régional (FEDER) et le Fonds social européen + (FSE+). Pour la période 2014-2020, ces programmes ont contribué au développement économique de la région à travers le soutien à la recherche, à l’innovation et aux entreprises, ainsi que le renforcement des compétences des demandeurs d’emploi et l’augmentation de la production d’énergies renouvelables.

A ces sommes s’ajouteront une part de l’enveloppe du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER), dont le montant est de 10 milliards d’euros pour l’ensemble de la France de 2023 à 2027, ainsi qu’une partie du Fonds européen pour les affaires maritimes, la pêche et l’aquaculture (FEAMPA), qui correspond à 567 millions d’euros au niveau français pour la période 2021-2027.

La Région est par ailleurs éligible au programme de coopération territoriale Europe du Nord Ouest. Celui-ci permet de mener des projets sur des enjeux comme la transition écologique, l’innovation et l’inclusion sociale avec des partenaires belges, néerlandais, allemands, irlandais, suisses et luxembourgeois.

Trois élus (ainsi qu’un suppléant) de Bretagne siègent au Comité européen des régions :

  • Nathalie Sarrabezolles (Parti socialiste), membre du Conseil départemental du Finistère
  • Loïg Chesnais-Girard (Parti socialiste), président du Conseil régional de Bretagne
  • Agnès Le Brun (Parti populaire européen), membre du Conseil régional de Bretagne
  • Thibault Guignard (Parti populaire européen), maire de Plœuc-L’Hermitage (Côtes-d’Armor) (suppléant)

Carte d’identité - Région Bretagne

Départements : Côtes-d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Morbihan
Capitale administrative : Rennes (220 488 habitants en 2019)
Président de région : Loïg Chesnais-Girard (Parti socialiste)
Superficie : 27 209 km²
Population : 3 354 854 habitants (2019)
PIB par habitant (SPA) : 27 000 (2020), légèrement supérieur à celui de la Slovénie (26 500) et inférieur à celui de l’Italie (28 000)
Principales industries : agriculture, pêche, télécoms, automobile, construction navale, services, tourisme

Contacts utiles :

Quatre départements (Finistère, Côtes-d’Armor, Ille-et-Vilaine et Morbihan), qui possèdent tous une façade maritime, composent la région Bretagne. Elle compte 3,4 millions d’habitants en 2019 et sa capitale régionale est Rennes.

Façonnée par les influences de la terre et de la mer et caractérisée par des paysages naturels variés, la Bretagne compte de nombreux sites terrestres et marins, dont l’archipel des Glénan, qui appartiennent au réseau européen Natura 2000.

L’économie bretonne se veut à la fois bleue (productions marines, biotechnologie), verte (agriculture et transformation énergétique), et grise (numérique, connaissance). Ces trois couleurs caractérisent les atouts de l’économie bretonne et illustrent la stratégie économique de la Bretagne qui s’appuie sur ces 3 piliers complémentaires.

Avec 86 549 tonnes pêchées en 2019, la Bretagne est la première région de France en termes de pêche. 30 % des navires ainsi que 37 % des marins pêcheurs hexagonaux sont d’ailleurs bretons. Le centre Bretagne de l’Ifremer regroupe la plus importante communauté océanographique de France (690 salariés). L’agriculture tient également une place importante, avec plus de 25 000 exploitations agricoles. 

D’autres champs d’activités phares caractérisent aussi la Bretagne : les télécoms, l’automobile et la construction navale et de bateaux des plus grandes courses à la voile. Les services connaissent également un essor important dans la région, notamment dans le secteur paramédical. 

Le taux de chômage (5,8 % au premier trimestre 2022) est le plus bas de France.

Phare en Bretagne, avec en toile de fond la ville de Saint-Malo
Phare en Bretagne, avec en toile de fond la ville de Saint-Malo - Crédits : Delpixart /iStock

Ma région agit pour moi

Politique régionale européenne : mode d’emploi

L'Europe en région

Rubrique financée par UE et ANCT

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur L'Europe en région : la Bretagne

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide

2 commentaires

  • Avatar privé
    Gregov

    Il manque Nantes sur la carte

  • Avatar privé
    cosquer

    Commencez donc par conférer à la Bretagne sa réalité géographique avant d’en parler : La Bretagne c’est aussi le Pays de Nantes… Le reste n’est qu’invention politique et idéologique des états nations… L’Europe ne peut pas être fondée sur les états -nations ou ce ne sera qu’un vaste marché commerciale…Ce n’est pas un avenir humain ( ou celui d’esclave peut-être : on voit les résultats aujourd’hui de l’Europe des Etats Nations)… Les peuples bien au-delà des états nations sont en mesure de conférer une Europe Politique… Il faut parler de confédération sous peine de tout perdre en terme d’identité humaine