Logo Toute l'Europe

[L'Europe en région] En Guadeloupe, l'Europe protège le lycée de Baimbridge contre les risques sismiques

En travaux depuis 2015, la principale cité scolaire de Guadeloupe en a profité pour se conformer aux normes parasismiques, afin de protéger ses élèves et la population locale. Une rénovation nécessaire pour le plus grand lycée de l'île, qui a bénéficié d'un appui financier de la Région et des fonds européens.

Le projet final, livré d'ici la fin d'année 2022, comportera également un nouveau complexe sportif
Le projet final, livré d’ici la fin d’année 2022, comportera également un nouveau complexe sportif - Crédits : Région Guadeloupe

Après plusieurs années de travaux, les 1 700 élèves du lycée Baimbridge ont pu retrouver les locaux historiques de l’établissement. Construit en 1965 et basé aux Abymes, celui-ci est longtemps resté l’unique lycée de Guadeloupe et demeure le plus grand de tout le territoire français. Composée de trois entités - le lycée général et technologique, le lycée Chevalier de Saint-Georges et le Greta - la cité scolaire constitue “un fleuron de l’académie” aux yeux des Guadeloupéens, souligne le rectorat. Mais les installations, qui ont accueilli leur première promotion en 1968, souffraient de nombreux dysfonctionnements en raison de la vétusté des bâtiments et des intempéries, auxquelles l’île est souvent confrontée.

Débutés en 2015, des travaux d’une ampleur inédite en Guadeloupe ont donc été réalisés. Le territoire étant soumis à des risques naturels importants tels que des cyclones ou des séismes, l’objectif principal des maîtres d’œuvre était donc d’assurer la sécurité des élèves, en rendant l’établissement conforme aux normes parasismiques. Le projet est d’ailleurs également conçu pour servir de refuge à la population locale en cas d’épisode sismique majeur. Le tout en tentant de perturber le moins possible le fonctionnement du lycée.

Si la réfection n’est pas encore totalement terminée, les élèves ont pu investir au mois de février 2021 les sept bâtiments d’ores et déjà livrés. D’ici la fin de l’année 2022, ils pourront également profiter d’un nouveau complexe sportif, doté de deux nouveaux gymnases, d’une piscine et d’une piste d’athlétisme. “Le lycée tel que nous l’avons connu dans les années 1960/1970 a vécu, et je pense que nous avons maintenant un outil plus approprié à ce qu’attend l’école aujourd’hui”, s’est félicité à cette occasion Jean Dartron, proviseur de l’établissement, au micro de La 1ère.

Un projet haute qualité environnementale

Depuis 2015, Baimbridge s’inscrit dans une démarche de développement durable. Une volonté qui lui vaudra l’obtention cette année-là du label Eco-Lycée et qui se retrouve dans le cahier des charges des travaux de rénovation de l’établissement. Parmi les principaux dispositifs prévus, des panneaux solaires seront prochainement installés, ainsi qu’une citerne de 500 m3 permettant la récupération de l’eau de pluie. Des exigences qui s’inscrivent dans une approche “haute qualité environnementale exemplaire avec un objectif de niveau ‘très performant’ ” , selon la Commission européenne.

L’apport des fonds européens pour un projet d’envergure

L’ampleur du chantier, un des plus gros en Guadeloupe ces dernières années, a représenté un défi pour les entreprises de la région. Le projet aura d’ailleurs donné lieu à l’embauche de près de 120 personnes sur une période de 6 ans.

Doté d’un budget de 170 millions d’euros, il représente également un effort financier important de la part de la Région, aidé par l’Etat et par l’Union européenne. A lui seul, l’objectif de renforcement parasismique aura nécessité un investissement total de 44 millions d’euros, couvert à près de 50 % par le Fonds européen de développement régional, géré par le Conseil régional de Guadeloupe. En effet, 20 millions d’euros de fonds européens auront été mobilisés dans le cadre du programme opérationnel FEDER-FSE de la Région Guadeloupe. Autre acteur européen engagé, la Banque européenne d’investissement a contribué à ce projet sous forme de prêt à long terme. Des montants nécessaires pour garantir le bien-être et la sécurité des lycéens de l’île.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur [L'Europe en région] En Guadeloupe, l'Europe protège le lycée de Baimbridge contre les risques sismiques

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide