Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

En Occitanie, l’Union européenne soutient l’accès à la culture

Le Fonds européen de développement régional (FEDER) finance plusieurs initiatives pour faciliter l'accès à la culture, notamment pour les jeunes. En Occitanie, quatre projets ont pu bénéficier de cet appui : un musée régional, un pôle éducatif, une école de musique ainsi qu'un quartier prioritaire.

Crédits : bgblue / iStock
Crédits : bgblue / iStock

Faire renaître la Narbonne antique

Ressusciter le passé prestigieux de la ville romaine de Narbo Martius ? C’est l’objectif que s’est fixé la région Occitanie en se lançant dans la construction du musée archéologique de la Narbonne antique. Un édifice de 9 000 m² financé par le FEDER à hauteur d’un peu plus de 20 % de son coût total, soit 6 millions d’euros.

Le nouveau bâtiment rassemble des collections antiques qui étaient éparpillées entre différents musées et réserves. On y retrouve par exemple plus de 1 400 blocs issus de monuments antiques ainsi qu’un ensemble unique en France de peintures murales découvertes dans de riches maisons romaines. Centre de recherche tout autant que musée, l’établissement contribue également au développement de la recherche archéologique, et s’efforce de mieux faire connaitre les nouvelles pratiques de l’archéologie d’aujourd’hui. 

Mixité sociale et réussite scolaire à Nîmes

Ouvert depuis février 2020, le pôle éducatif et culturel Jean d’Ormesson se veut plus qu’une école en poursuivant un double objectif : développer la mixité sociale et favoriser la réussite scolaire. La ville de Nîmes a construit un ambitieux projet pour assurer les meilleures conditions d’apprentissage dans un quartier où le rapport à l’école n’est pas toujours simple.

Mené en partenariat avec l’Education nationale, le projet pédagogique innove en incluant tous les temps de vie de l’enfant : scolaire, périscolaire, loisirs, culturels et sportifs. A ce titre, il comprend quinze salles de cours, huit ateliers scolaires, une salle polyvalente, une ludo-médiathèque ainsi qu’un terrain multisports. La conception du bâtiment est inédite, tout comme la méthode de concertation qui fait intervenir toutes les parties prenantes et ce à chaque étape du projet : enseignants, élèves, parents, techniciens, institutions, habitants, associations.

Le coût total de l’initiative s’élève à un peu plus de 650 000 euros dont 150 000 euros sont financés par l’Union européenne grâce au FEDER.

Pratique musicale dans la Petite Camargue

Construite au cœur du quartier prioritaire de Vauvert, l’école de musique assure le rôle d’établissement ressource du schéma départemental des enseignements artistiques pour le Gard. Les nouveaux locaux visent à décloisonner le quartier en misant sur l’augmentation de la fréquentation de l’école de musique par les habitants. Le projet a coûté près de 2 millions d’euros au département, dont environ 15 % ont été pris en charge par l’Union européenne via le FEDER, soit l’équivalent de 300 000 euros. 

Le complexe, composé de deux salles pour la formation musicale, de salles de pratique musicale individuelles, de salles de batteries et de musiques actuelles, de deux salles d’orchestre et de locaux pour la radio, accueille actuellement 850 élèves et 27 professeurs. Concerts, festivals, auditions, stage de jazz, fête de la musique, animations en milieu scolaire et autres évènements organisés par l’école intercommunale de musique participent activement au rayonnement culturel de la Petite Camargue.

Redynamiser un quartier prioritaire toulousain

Faciliter le lien social, créer de l’emploi pour les habitants et assurer la propreté du quartier sont les trois ambitions des fondateurs de la régie de quartier Desbals Services à Toulouse.

L’opération consiste à construire les locaux de la régie de quartier Desbals Services afin de consolider ses actions d’insertion par l’activité économique et le lien social sur le territoire du quartier prioritaire du Grand Mirail. Une enveloppe d’1,5 millions d’euros est consacrée à cette opération, dont un peu moins de 300 000 euros proviennent du financement européen du FEDER.

La construction de cet équipement doit permettre l’amélioration des conditions de travail notamment dans le domaine de l’accompagnement socioprofessionnel et la formation. Ce projet aura des conséquences tant sur le plan économique que social (création d’espace d’autoformation, augmentation du nombre de formation et d’entretien de suivi…). La régie de quartier est un outil de développement social qui propose des projets innovants répondant à des besoins. C’est un acteur important pour la formation mais également pour l’emploi et pour le maintien d’un lien social dans ces quartiers.

banniere-occitanie
Article cofinancé par l'UE, en partenariat avec l'ANCT

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur En Occitanie, l'Union européenne soutient l'accès à la culture

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide