Logo Toute l'Europe

En Martinique, des fonds européens pour réduire la facture de l'éclairage public

Passer des luminaires classiques aux LED pour tous les éclairages publics : c’est l’objectif de la Région Martinique, qui mène cette grande campagne depuis 2019 dans un double objectif économique et écologique. Avec l’appui des fonds européens.

Depuis 2019, une première vague de changement du réseau d'éclairage public a été initiée auprès de 14 communes - Crédits : Région Martinique
Depuis 2019, une première vague de changement du réseau d’éclairage public a été initiée auprès de 14 communes - Crédits : Région Martinique

Lorsqu’en 2016, le Syndicat mixte d’électricité de la Martinique (SMEM) lance un diagnostic du réseau d’éclairage public de la région, le constat est sans appel : le réseau vieillissant provoque de nombreuses pannes ainsi qu’une surconsommation. Suffisant pour que le syndicat acte un grand chantier de rénovation, à hauteur de 74 millions d’euros, dont 33 millions d’euros issus du Fonds européen de développement régional (FEDER) : le programme d’éclairage public performant.

Des enjeux économiques et écologiques

Etalés sur cinq ans ans entre 2019 et 2023, ces travaux ont pour but de remplacer les luminaires à sodium classiques par des LED, moins puissantes et donc moins énergivores, dont il est possible de moduler la puissance et l’alimentation. Au moment du diagnostic, l’éclairage public représentait 60 % de la consommation d’électricité des communes selon le SMEM.

Une facture qui pourrait diminuer de moitié après les travaux engagés. Les LED ont en effet une durée de vie trois à cinq fois plus longue et consomment environ trois fois moins que les lampes à décharge classiques. Au total, le programme pourrait permettre à la Martinique d’économiser 20GWh et 2 millions d’euros chaque année. “Il faut garder la lumière, mais qu’elle nous coûte moins cher et qu’elle ne pollue pas”, résume Ralph Monplaisir, président du SMEM, interviewé par La 1ere.

Autre défi d’importance que permettra de relever ce programme : la préservation de la biodiversité, et notamment de la ponte des tortues marines. Ces dernières viennent en effet pondre sur les plages et s’orientent à la lumière de la lune et des étoiles. L’éclairage actuel, trop agressif, brouillent leurs points de repères et les égare, parfois jusqu’à l’épuisement et la mort.

Soutien financier du FEDER et première vague de rénovation

Lancée en 2019, la première vague de l’opération concerne 25 000 installations publiques réparties sur 14 communes, pour un budget de 27,5 millions d’euros, rapporte l’AFD. 45 % de cette somme a été fournie par les fonds européens, à savoir le Fonds européen de développement régional (FEDER). A l’origine, celui-ci n’avait pas été sollicité pour financer le projet de changement du parc des luminaires martiniquais. Mais les instances locales ont souligné que le FEDER, qui soutenait la rénovation énergétique des bâtiments publics, aurait tout intérêt à s’investir en la matière également. Le FEDER a en effet pour but de promouvoir plus généralement “l’efficacité énergétique, la gestion intelligente de l’énergie et l’utilisation des énergies renouvelables dans les infrastructures publiques, y compris dans les bâtiments publics et le secteur du logement”.

Deux autres tranches de travaux seront engagées prochainement. La première s’étalera entre 2020 et 2021 et la seconde entre 2021 et 2023.

L

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur En Martinique, des fonds européens pour réduire la facture de l'éclairage public

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide