Logo Toute l'Europe

Cinéma et audiovisuel : une coopération transfrontalière au cœur de l'Europe

Portés par la Région Grand Est, deux projets – intitulés “CinEuro” – ambitionnent de développer les filières du cinéma et de l’audiovisuel dans un large espace transfrontalier, de la Suisse à la Belgique. Une coopération qui s’attaque à de nombreux défis pour le secteur : verdissement des productions, nouveaux formats innovants et travail sur les financements des films sont au programme.

Cinéma et audiovisuel : une coopération transfrontalière au cœur de l'Europe
CinEuro vise aussi à améliorer la valorisation et la circulation des films coproduits dans les cinq pays concernés - Crédits : Batuhan toker / iStock

Du Guépard (1963) de Luchino Visconti à Mandibules (2021) de Quentin Dupieux en passant par la série Parlement (2020) ou le film d’animation Kirikou et la sorcière (1998), une longue tradition de coproductions cinématographiques perdure en Europe, avec très souvent derrière, le soutien des collectivités territoriales. Seule région française à partager une frontière avec quatre pays – la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne et la Suisse – le Grand Est s’est naturellement tourné vers ses voisins. Forte de cet atout, la Région a lancé CinEuro en juillet 2020 avec ses partenaires, afin de saisir l’opportunité de développer les industries liées au cinéma et à l’audiovisuel de part et d’autre des frontières nationales.

Deux projets INTERREG Grande Région et Rhin Supérieur couvrent ainsi ce large ensemble transfrontalier, avec l’ambition de créer et de développer un espace cinématographique commun, de Bâle à Bruxelles en passant par Reims, Luxembourg, Sarrebruck, Metz et Strasbourg. Le financement des films, la diffusion et le rayonnement transfrontalier des œuvres, l’accueil des tournages, le “greenshooting” et les nouveaux formats sont les cinq priorités dont s’emparent les porteurs de projets. Le tout afin de faciliter les coproductions internationales et les échanges de bonnes pratiques entre professionnels.

De nombreux partenaires sont impliqués, tant dans l’aventure en Rhin Supérieur que dans la Grande Région. CinEuro associe des fonds de soutien régionaux, qui cofinancent les films et les séries, mais aussi des entreprises ou des collectivités comme l’Eurométropole de Strasbourg.

Verdir les coproductions

Et chacun d’entre eux a ses spécialités. Le fonds régional du Bade-Wurtemberg (MFG), en Allemagne, s’est par exemple plus particulièrement penché sur le “greenshooting”, visant à réduire l’impact environnemental de l’industrie cinématographique avec un catalogue des prestataires verts proposé aux professionnels. Certains partenaires ont également un mécanisme de calcul de l’empreinte carbone des films quand d’autres ont inclus des critères écologiques dans l’attribution de leurs fonds de financement du cinéma et des séries télévisuelles.

Car le bilan carbone du secteur audiovisuel est lourd. Il émet environ 1,7 millions de tonnes de gaz à effet de serre dans l’atmosphère chaque année, estime le collectif Ecoprod qui aide les professionnels dans leur démarches éco-responsables. Pour les porteurs du projet CinEuro, c’est un travail qui doit se penser dès l’écriture du scénario et se construire à chaque étape de la production. Au moment du tournage, la réduction des déchets comme la mutualisation des costumes et des décors sont des actions concrètes afin d’atténuer l’empreinte environnementale de la filière. Sans oublier la phase de post-production, incluant le mixage audio ou encore l’ajout d’effets visuels et le montage. Une étape primordiale, qui nécessite un important stockage de données, avec des disques durs particulièrement énergivores.

Les projets portés dans les deux espaces de coopération territoriale comprennent des ateliers de formation, lesquels permettent par exemple d’expliquer l’importance des “green manager”. Ces spécialistes s’impliquent dans la production des œuvres afin d’optimiser l’utilisation des ressources du début à la fin de la production audiovisuelle. La période de la pandémie a fait grimper en flèche ces thématiques, en incitant par exemple les équipes de réalisation à faire moins de longs déplacements. De nouveaux métiers apparaissent, comme les référents Covid, chargés du respect des règles sanitaires sur les tournages et dont les tâches d’organisation se rapprochent de celles des “green manager”.

De nombreuses rencontres

Les deux projets CinEuro travaillent ainsi main dans la main, sur des thématiques similaires. Même si l’un comme l’autre a ses spécialités. Les acteurs du Rhin Supérieur portent leurs réflexions sur les musiques de films, avec l’appui d’un pôle de compétences déjà bien implanté. L’idée générale n’est pas de multiplier les initiatives, mais de s’inscrire dans des dispositifs ou des festivals existants afin de faire fructifier ces industries créatives dans la région. Quant à l’autre projet, il profite du cadre institutionnel de la Grande Région pour faire avancer ces dossiers culturels.

Les coordinateurs de CinEuro n’oublient pas les formats innovants, ceux qui passent par d’autres médiums que la télévision ou le cinéma. Du 1er au 4 septembre, l’évènement KIF rassemblera des artistes, des professionnels du secteur et des universitaires au Centre Pompidou de Metz. Les formats immersifs comme la réalité augmentée (AR) ou la réalité virtuelle (VR), la place des jeux vidéo et les contenus innovants à destination des musées feront partie des thématiques abordées par les participants.

A l’image du festival messin, de nombreuses rencontres se tiennent régulièrement, avec pour objectif d’échanger et de comprendre le fonctionnement des uns et des autres dans cet espace culturel transfrontalier. Les partenaires auront d’ailleurs l’occasion de tous se rencontrer physiquement pour la première fois lors du Forum Alentours, du 29 juin au 1er juillet. De quoi faire avancer les travaux ambitieux des deux projets INTERREG.

Forum Alentours
A l’affiche de cette édition 2021, des conférences et des ateliers sur la coopération transfrontalière, la question des décors, le court-métrage, la sobriété numérique, la musique de films, l’écoproduction et sur bien d’autres thèmes encore seront organisés. Si l’évènement se tient chaque été à Strasbourg, il acquiert cette année une nouvelle dimension européenne dans le cadre de CinEuro.
Le Forum alentours est co-organisé par l’Eurométropole de Strasbourg, la MFG Baden Württemberg et la Région Grand Est.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est banniere-grand-est.png.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Cinéma et audiovisuel : une coopération transfrontalière au cœur de l'Europe

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide