Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Wopke Hoekstra en opération séduction pour devenir commissaire européen

Le Néerlandais passe sous les fourches caudines du Parlement européen cette semaine afin de remplacer Frans Timmermans, l’ancien vice-président exécutif de la Commission en charge du Pacte vert. Sa nomination fait débat.

Wopke Hoekstra est issu du Parti populaire européen (PPE), les conservateurs européens
Wopke Hoekstra est issu du Parti populaire européen (PPE), les conservateurs européens - Crédits : Conseil de l’UE

Wopke Hoekstra sera-t-il le prochain “Monsieur Climat” de l’Union européenne ? Le candidat au poste de commissaire est attendu à Strasbourg lundi 2 octobre dans l’enceinte du Parlement européen. Il est auditionné de 18h30 à 21h par la commission de l’environnement, présidée par Pascal Canfin (Renew).

L’ex-ministre néerlandais des Affaires étrangères pourrait récupérer le portefeuille de l’Action climatique, alors que l’Union européenne s’est engagée sur la voie de la neutralité carbone en 2050. Le chantier du Pacte vert, la feuille de route environnementale de l’UE, doit revenir au vice-président exécutif Maroš Šefčovič, lui-même auditionné mardi. Un dossier majeur porté par Ursula von der Leyen, qui en a fait sa priorité depuis le début de son mandat à la tête de la Commission en 2019.

En cas d’avis favorable ce lundi, un vote peut ensuite être prévu à l’ordre du jour de la séance plénière de jeudi, réunissant l’ensemble des eurodéputés. Contrairement à la procédure courante, le vote se tient au scrutin secret lorsqu’il concerne la nomination d’un seul commissaire.

Candidat contesté

Soutenu par le Premier ministre néerlandais Mark Rutte et la présidente de l’exécutif européen Ursula von der Leyen, ce chrétien-démocrate de 48 ans ne fait pas l’unanimité. Plus connu pour sa défense de l’orthodoxie budgétaire que son expertise climatique, Wopke Hoekstra a été ministre des Finances aux Pays-Bas entre 2017 et 2022. Mais c’est surtout son passage au sein de la compagnie pétrolière Shell entre 2002 et 2004 qui provoque des remous, ainsi que son activité auprès de McKinsey, un cabinet de conseil américain.

Lundi, 50 organisations environnementales ont adressé une lettre ouverte aux eurodéputés, leur demandant de rejeter la candidature de Wopke Hoekstra. Les signataires, parmi lesquels on retrouve Greenpeace et Attac France, considèrent qu’il a “l’habitude de s’aligner très étroitement sur les intérêts des combustibles fossiles”, en potentielle contradiction avec ses futures attributions.

Wopke Hoekstra a déjà défendu sa candidature en réponse aux questions écrites des eurodéputés. Il rappelle notamment avoir émis les premiers titres “verts” de dette publique des Pays-Bas en 2019, destinés à financer des projets écologiques. Il prévoit également de publier dès le premier trimestre 2024 un projet sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre de l’UE à l’horizon 2040.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Wopke Hoekstra en opération séduction pour devenir commissaire européen

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide