Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Les eurodéputés votent en faveur de listes transnationales aux élections européennes

Actuellement, l'élection des députés européens est régie par des scrutins nationaux distincts. L'objectif de cette réforme initiée par le Parlement européen, et votée mardi 3 mai, est notamment d'introduire des listes de candidats issus de plusieurs Etats membres de l'UE.

Les députés européens ont voté en faveur d'une réforme des élections européennes à 323 voix contre 262, lors de la séance du mardi 3 mai de la session plénière du Parlement européen à Strasbourg - Crédits : Philippe Buissin / Parlement européen
Les députés européens ont voté en faveur d’une réforme des élections européennes à 323 voix contre 262, lors de la séance du mardi 3 mai de la session plénière du Parlement européen à Strasbourg - Crédits : Philippe Buissin / Parlement européen

Les députés européens lancent un appel à Bruxelles pour réviser les règles électorales” de l’Union, synthétise Politico dans son infolettre Playbook Brussels. Un appel qui a pris la forme d’un “rapport d’initiative” [La Libre] adopté par les membres du Parlement réunis à Strasbourg en session plénière toute la semaine.

Par 323 voix contre 262 (et 48 abstentions), “le Parlement européen a voté en faveur d’une réforme des élections européennes”, poursuit Politico dans un autre article, avec pour objectif de “mettre en place un ‘véritable scrutin unique européen avec des normes minimales communes’ ”, relate Euronews.

Un “vote serré”, note RFI, mais qui constituerait, s’il était suivi d’effets, un “premier changement électoral au sein de l’UE depuis 1976″, ajoute le site de la radio. “Le deuxième essai aura été le bon”, raconte La Libre. Car il y a quatre ans, l’organe parlementaire de l’UE s’était opposé à cette réforme.

Listes transnationales

Le texte approuvé contient plusieurs mesures qui pourraient être mises en place dès les prochaines élections européennes en 2024.

La plus emblématique : la création de listes transnationales. “Les Wallons pourront-ils bientôt élire des Chypriotes ou [des] Danois sans jamais avoir pu voter pour des Flamands ?”, ironise ainsi le journal belge L’Echo. Le système “permettrait aux électeurs de désigner 28 élus supplémentaires, en plus des 705 sièges actuels au Parlement. Une possibilité ouverte par le départ des élus britanniques après le Brexit”, explique Euronews. Concrètement, “selon ces nouvelles règles, les électeurs pourront voter deux fois lors des élections parlementaires européennes : une fois pour les candidats nationaux et une fois pour les candidats paneuropéens”, précise Politico.

Ces derniers figureraient sur “des véritables listes européennes transnationales qui regrouperont des candidats des 27 Etats membres” [RFI]. Ces listes seraient proposées “par des coalitions de partis politiques nationaux, des associations nationales d’électeurs ou des partis politiques européens dont les candidats [mèneraient] campagne dans toute l’Union pour convaincre un électeur qui aura deux bulletins de vote à choisir une fois dans l’isoloir”, indique la radio internationale.

Uniformiser les règles électorales

La Libre souligne que la réforme votée par les eurodéputés prévoit également une “uniformisation des règles électorales pour les élections européennes”. Avec en ligne de mire, l’objectif de “faire en sorte que les élections européennes le deviennent vraiment et soient plus que l’addition de vingt-sept scrutins nationaux”, décrypte le quotidien belge. Pour atteindre ce but, le Parlement “propose que le 9 mai [jour de la fête de l’Europe] soit la date unique des européennes (actuellement étalées sur quatre jours, en fonction des traditions électorales des Etats membres)”, note ainsi le journal. Autres mesures proposées : “la généralisation du vote par correspondance, […] la possibilité pour tous les Européens d’être candidat dès l’âge de 18 ans dans tous les pays et l’obligation de listes paritaires ou de quotas pour assurer une égalité entre hommes et femmes parmi les candidats”, liste Euronews.

De plus, selon l’analyse de Politico, la réforme permettrait aux citoyens européens “d’avoir davantage leur mot à dire sur le choix du président de la Commission. […] Le parti qui remporterait le plus de sièges verrait alors son candidat obtenir le poste suprême”. Un bon moyen de “renforcer la confiance dans l’UE, tant au niveau national qu’international, et donner au patron de la Commission la légitimité d’un élu, face à des égaux dans le monde entier”, développe le média en ligne.

La balle est dans le camp du Conseil de l’UE

Mais la partie est loin d’être gagnée. “C’est la cinquième fois que l’idée des listes transnationales est officiellement proposée”, rappelle Politico. Et beaucoup “d’obstacles restent à franchir avant une éventuelle entrée en vigueur de la réforme dès les prochaines élections européennes de 2024″, constate RFI. D’ailleurs, l’optimisme n’est pas forcément de mise du côté de certains députés européens, comme Martin Schirdewan, coprésident du groupe de gauche radicale The Left, cité par Euronews : “Même si on envoie un message très clair, ça va être assez difficile pour obtenir une position unanime au Conseil” de l’UE. L’Allemand “table plutôt sur une introduction des listes transnationales aux élections de 2029″, rapporte chaîne d’information européenne.

L’initiative du Parlement doit, en effet, maintenant être “approuvé[e] par les 27 Etats membres”, fait savoir Politico. Des gouvernements qui “ont un bilan terrible lorsqu’il s’agit d’améliorer la démocratie européenne, car les dirigeants nationaux craignent de perdre leur influence sur les institutions”, considère le média. Si le Conseil approuve tout de même cette initiative du Parlement, les deux organes législatifs entameront alors “des discussions pour tenter de trouver un accord sur la réforme de la loi électorale” [La Libre]. Le journal prévient cependant qu’il faut s’attendre à ce que “plusieurs propositions du Parlement ne survivent pas à la négociation”.

Les autres sujets du jour

Agriculture

Elargissement

Economie

Environnement

Energie

Espionnage

Santé

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Les eurodéputés votent en faveur de listes transnationales aux élections européennes

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide