Logo Toute l'Europe

La classe politique rend un hommage unanime au président du Parlement européen David Sassoli

Le social-démocrate et ancien journaliste italien s’est éteint à l’âge de 65 ans, à quelques jours du terme de son mandat. De Bruxelles à Rome, les témoignages se sont multipliés pour saluer la mémoire d’un grand Européen.

David Sassoli s'était adressé aux chefs d'Etat et de gouvernement lors du Conseil européen des 16 et 17 décembre dernier
David Sassoli s’était adressé aux chefs d’Etat et de gouvernement lors du Conseil européen des 16 et 17 décembre dernier - Crédits : Christophe Licoppe / Commission européenne

Ce matin à Bruxelles comme dans le reste de l’Europe, on assiste à “des réactions émues de la part de ses collègues” [France 24] après l’annonce du décès du président du Parlement européen, David Sassoli. Sa mort est survenue “le 11 janvier à 1 h 15 du matin au CRO [centre de référence d’oncologie] d’Aviano, Italie, où il était hospitalisé” depuis la fin du mois de décembre, a annoncé le porte-parole de l’institution [Le Monde].

On savait [sa] santé fragile”, note Alix Le Bourdon pour France 24. “Peu avant Noël, il a fait une nouvelle rechute, suivie d’une hospitalisation”, précise le Corriere della Sera. Celle-ci était intervenue après une “complication grave due à un dysfonctionnement du système immunitaire”, avaient fait savoir lundi dans l’après-midi les services du Parlement européen. “L’Italien est le premier haut fonctionnaire de l’UE à mourir en fonction” [El País].

Pour la RTBF, David Sassoli laisse “le souvenir d’un champion de la démocratie et d’un combattant de l’Europe’ selon les hommages d’eurodéputés et dirigeants de l’UE”. Politico retient pour sa part qu’il “[aura] contribué à guider le Parlement européen dans les négociations budgétaires historiques et les premières années de la pandémie de coronavirus”.

De journaliste star en Italie …

Le social-démocrate était un relatif novice en politique. En effet, bien avant son entrée au Parlement européen, “les Italiens découvrent David Sassoli sur leurs écrans de télévision au début des années 90″, rappelle RFI. Originaire de Florence, il “acquiert surtout sa notoriété lorsqu’il devient le présentateur du journal de la mi-journée, la Rai, puis du 20 heures”, poursuit la radio internationale.

Le coup de foudre pour la politique s’est produit en 2009″ [France 24], date à laquelle il rejoint le Parti démocrate (PD) et fait son entrée au Parlement européen. En Italie, La Repubblica souligne que “le monde politique est unanime dans ses condoléances”. A commencer par le secrétaire du PD et ancien Premier ministre italien Enrico Letta qui a salué la mémoire d’un “ami unique, une personne d’une générosité extraordinaire”. “De Letta à Brunetta [ministre et membre du parti de Silvio Berlusconi], de Di Maio [leader du mouvement 5 étoiles] à Meloni [présidente du Parti des conservateurs et réformistes européens], tous ont pleuré l’homme politique honnête et l’homme décent” [La Repubblica].

… aux bancs du Parlement européen

En 2019, David Sassoli avait entamé son troisième mandat de député européen dans les rangs des sociaux-démocrates (S&D). Date à laquelle il avait également “pris la présidence du Parlement européen à l’issue de tractations entre grandes forces politiques et gouvernements pour les présidences des trois institutions européennes” [France 24].

Pour comprendre à quel point sa foi en l’Europe était solide, il suffit de relire quelques passages de son discours inaugural en tant que président de l’assemblée le 3 juillet 2019″, écrit le Corriere della Sera. L’Italien avait à l’époque “exhorté les Européens à contrer le ‘virus’ du nationalisme extrême et appelé à une réforme des règles européennes en matière de migration et d’asile politique” [Reuters]. “En pleine pandémie, il avait mis à disposition des locaux du Parlement pour la préparation de repas à l’attention de personnes dans le besoin, l’installation d’un centre de dépistage ou pour servir de refuge à des femmes isolées”, souligne également Le Monde.

A Bruxelles, les témoignages se sont multipliés”, rapporte le quotidien français. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a salué la mémoire d’ ”un grand Européen et fier Italien, journaliste attentionné, extraordinaire président du Parlement, et avant tout un ami cher”, tandis que son compatriote le commissaire européen à l’Economie Paolo Gentiloni se souviendra pour sa part “d’un leader de la démocratie et pro-européen” [Le Monde]. Même son de cloche du côté du secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Clément Beaune qui retiendra la vision d’ “un combattant de l’Europe, un défenseur sincère et courageux de la démocratie et des valeurs de notre Union” [L’Express].

Fin de mandat

Son décès intervient à une semaine du terme de son mandat. “David Sassoli, qui était déjà malade, avait annoncé le mois dernier qu’il n’en briguerait pas un second”, fait savoir Politico. Le 18 janvier prochain, le Parlement européen doit désigner son successeur, une élection prévue avant l’annonce du décès de l’Italien.

La Maltaise Roberta Metsola (PPE) est la favorite pour lui succéder. “J’ai perdu un ami, la démocratie a perdu un champion”, a d’ailleurs réagi l’eurodéputée conservatrice sur son compte Twitter. “Actuelle première vice-présidente du Parlement, elle a assuré l’intérim quand David Sassoli est tombé malade à l’automne dernier”, rappellent Les Echos.

Les autres sujets du jour 

Brexit

Covid-19

Economie

Environnement

Justice

Pays-Bas

PFUE

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur La classe politique rend un hommage unanime au président du Parlement européen David Sassoli

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide