Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

L'Europe en 3 minutes, le podcast

[Podcast] Elargissement : comment rejoint-on l’Union européenne ?

Podcast 3 minutes pour comprendre l'Europe - version carrée

Intégrer l'Union européenne n'est pas une mince affaire. Quelles étapes les pays candidats à l'adhésion doivent-ils suivre et à quels critères sont-ils tenus de se conformer ?

Le 28 février dernier, l’Ukraine a déposé sa candidature pour adhérer à l’UE, quatre jours après le début de l’invasion russe. Elle a été suivie par la Géorgie et la Moldavie le 3 mars. L’Union européenne ne comptait que six Etats membres au départ, en 1957. Après différentes vagues d’élargissements, elle en compte aujourd’hui 27.

Alors, comment rejoint-on le club européen ? Tout d’abord, le pays qui souhaite faire partie de l’Union doit déposer sa candidature auprès d’elle. Mais attention ! Ça ne signifie pas que l’UE le considère encore officiellement comme candidat : il faut que tous les Etats membres lui attribuent ce statut à l’unanimité. C’est la première étape. Pour que sa candidature soit jugée recevable, le pays doit être géographiquement européen. Il doit aussi respecter les valeurs de l’Union et s’engager à les promouvoir.

Une fois que la candidature du prétendant à l’adhésion est acceptée, on met en place ce qu’on appelle une stratégie de pré-adhésion. C’est la deuxième étape. Le but ? Préparer le pays à être un candidat crédible en vue de l’ouverture des négociations d’adhésion. Pour qu’elles puissent s’ouvrir, il faut une nouvelle fois l’accord unanime des Etats membres. Si l’ouverture des négociations d’adhésion est acceptée, on entre alors dans la partie qui mène le pays vers l’intégration. C’est la troisième étape, la plus longue et complexe. Pour vous donner une idée, la Croatie, dernier pays intégré en 2013, avait commencé les négociations huit ans plus tôt.

Pour adhérer, le pays candidat doit satisfaire trois critères, les critères dits de Copenhague, décidés en 1993 dans cette ville. Le premier est politique : le candidat doit posséder des institutions qui garantissent la démocratie et l’état de droit. Le deuxième est économique, à savoir une économie de marché stable qui puisse supporter la concurrence des autres économies de l’Union. Enfin, le troisième, appelé “acquis communautaire”, signifie que le futur Etat membre doit transposer l’ensemble de la législation européenne dans son droit national. Il y a aussi le critère de la capacité d’intégration, ajouté en 2006, qui veut dire que l’UE doit avoir la capacité d’accueillir un nouveau membre. Ce qui ne dépend donc pas du candidat, mais qui peut retarder son adhésion.

On arrive à la quatrième et ultime étape. Lorsque le candidat parvient à se conformer à tous ces critères, un traité d’adhésion est préparé. Si tous les Etats membres l’approuvent, le pays candidat devient lui aussi membre de l’Union européenne.


Retrouvez tous les épisodes de ce podcast dans notre sommaire ainsi que sur Spotify, Apple podcasts, Deezer, Podcast addict , Google podcasts et Ausha et abonnez-vous !

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?