Logo Toute l'Europe

[Revue de presse] Le dirigeant de l'Aube dorée maintenu en détention provisoire

De l'Aube dorée au sombre crépuscule il n'y a parfois qu'un pas que pourrait franchir le parti néonazi grec. Placé en détention provisoire mercredi 2 octobre à 18h30, après quatre députés membres du parti en début de semaine, son dirigeant Nikos Michaloliakos y est maintenu ce matin dans l'attente de son procès.

Affiche de l'Aube dorée (c) flickr

Alors qu’il devrait être jugé pour “financement et appartenance à une organisation criminelle” , il continue “devant les juges d’instruction (…) [de nier] les accusations à son encontre” , rapporte Le Monde. “Quatre des six députés du parti arrêtés lors d’un vaste coup de filet de la police antiterroriste ont comparu devant la justice jusqu’ici. Un seul d’entre eux a été maintenu en détention, Iannis Logos. Les trois autres vont être libérés, sous contrôle judiciaire, avec obligation de ne pas quitter le territoire” , poursuit le quotidien français. M. Logos est en effet directement impliqué dans le “meurtre du musicien antifasciste [qui] a bouleversé la Grèce, poussant les autorités à passer à l’offensive pour la première fois contre Aube dorée (Chryssi Avghi), qui a multiplié dans une quasi impunité ces dernières années des actes de violence contre migrants et militants de gauche” [Libération].

C’est soutenu par une “centaine de militants du parti [qui] ont scandé ‘Sang, honneur, Aube dorée’, brandissant des drapeaux grecs” que Nikos Michaloliakos a fait son entrée au tribunal [Libération]. “Les militants d’Aube dorée sont persuadés que leurs chefs sont victimes d’un complot dont la presse est le servile exécutant. Ils ne veulent pas croire les révélations des journaux, qui montrent que leurs leaders sont compris dans des violences, des assassinats, mais aussi dans la prostitution et autres malversations” , explique Le Nouvel Observateur. Les trois parlementaires qui ont obtenu une libération conditionnelle sont, eux, repartis “souriants, (…) en vainqueurs : “Les chefs d’accusations vont d’effondrer, vous êtes de petits valets” , a lancé l’un d’eux à la presse, selon Le Nouvel Observateur.

“Le gouvernement s’est pour sa part voulu rassurant. ‘Le front social et politique contre le nazisme et ses représentants est unanime’, a affirmé le porte-parole du gouvernement Simos Kédikoglou” , selon Libération.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur [Revue de presse] Le dirigeant de l'Aube dorée maintenu en détention provisoire

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide