Logo Toute l'Europe

La gestion active améliore l’exécution du budget de l’UE et réduit les contributions nationales

Sur les 107,4 milliards d’euros finalement alloués aux dépenses de l’UE en 2006, seuls 950 millions d’euros n’ont pas été utilisés. Grâce à ces ressources, auxquelles s’ajoutent des recettes supplémentaires, les contributions nationales de l’année en cours au budget de l’UE seront réduites d’un montant total de 1 848 millions d’euros.
Commentant ces chiffres, Dalia Grybauskaité, membre de la Commission responsable de la Programmation financière et du Budget, a déclaré: «avec l’amélioration de la gestion du budget et une meilleure planification, les intérêts des contribuables se trouvent mieux protégés: le budget est utilisé plus efficacement et les États membres ne paient que le strict nécessaire».

Moins d’un milliard d’euros de crédits de l’UE non dépensés

La Commission a fixé définitivement le montant de l’excédent budgétaire 2006 et l’a inclus dans le budget de cette année. En 2006, comme les années précédentes, le taux d’exécution du budget définitif est resté élevé, atteignant 99%. Seuls 950 millions d’euros n’ont pas été utilisés (contre 1 077 millions d’euros en 2005) sur un montant de plus de 107 378 millions d’euros de crédits de paiement prévus pour 2006.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Pour approfondir

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur La gestion active améliore l’exécution du budget de l’UE et réduit les contributions nationales

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide