Logo Toute l'Europe

La Commission se félicite de l'accord du Parlement sur une réduction significative de l'utilisation de mercure

La Commission européenne se félicite de l’adoption, par le Parlement européen, de la proposition visant à supprimer progressivement l’utilisation de mercure toxique dans les appareils de mesure, lorsqu’il existe des alternatives plus sûres, afin de protéger la santé et l’environnement. L’accord supprimera progressivement l’utilisation de mercure dans les nouveaux thermomètres médicaux à usage professionnel et privé et dans tous les autres appareils de mesure, tels que les thermomètres d’appartement, les tensiomètres et (après deux ans) les baromètres vendus au grand public. Les objets d’antiquité ne seront pas touchés par la proposition. Les États membres ont également marqué leur accord avec la directive, qui devrait donc bientôt entrer en vigueur.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Pour approfondir

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur La Commission se félicite de l'accord du Parlement sur une réduction significative de l'utilisation de mercure

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide