Logo Toute l'Europe

Fredrik Reinfeldt : "c'est d'une Europe faible dont il faut avoir peur"

Premier chef de gouvernement à intervenir devant les députés dans le cadre des débats sur le futur de l’Europe après la signature du Traité de Lisbonne, Fredrik Reinfeldt a plaidé pour une “Europe forte” . Il a insisté sur les défis à venir : changement climatique, stratégie de Lisbonne, budget, démographie, terrorisme, international et élargissement. Il a notamment défendu l’adhésion de la Turquie et la réforme de la PAC.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Pour approfondir

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Fredrik Reinfeldt : "c'est d'une Europe faible dont il faut avoir peur"

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide