Logo Toute l'Europe

Conférence sur l'avenir de l'Europe : comment utiliser la plateforme numérique citoyenne ?

La plateforme numérique citoyenne de la Conférence sur l’avenir de l’Europe est en ligne. L’objectif est d’ouvrir au plus grand nombre un processus de démocratie participative à l’échelle de l’Union européenne. Toute l’Europe vous éclaire sur son fonctionnement.

Capture d'écran du site futureu.europa.eu
Capture d’écran du site futureu.europa.eu

La Conférence sur l’avenir de l’Europe ambitionne de dessiner les contours de ce que sera l’Union européenne pour les prochaines décennies. Ses conclusions devraient arriver d’ici le printemps 2022, traduites dans une série de recommandations et de projets pour l’Europe. Le lancement politique de ce grand exercice de démocratie participative est prévu le 9 mai, Jour de la Fête de l’Europe, à Strasbourg. Mais pour les citoyens européens, le coup d’envoi a déjà été donné avec le lancement d’une plateforme numérique multilingue le 19 avril dernier.

A quoi sert cette plateforme ? Voulue comme le cœur battant de la Conférence, la plateforme numérique ambitionne d’associer les citoyens européens aux décisions qui seront prises au terme de la démarche. Pensée pour créer un débat ouvert et transparent à l’échelle des 27 Etats-membres, elle vise donc à inclure le plus grand nombre dans un processus participatif. 

Lancé en début de semaine, le site doit permettre aux Européens “d’exprimer leurs craintes, de partager leurs rêves et leurs attentes, et d’engager le dialogue avec leurs représentants”, a fait savoir, à l’occasion de la conférence de lancement, la secrétaire d’Etat portugaise aux Affaires européennes Ana Paula Zacarias, représentant la présidence du Conseil de l’UE. Les propositions mises en ligne sur la plateforme formeront ainsi le point de départ des discussions de panels de citoyens ainsi que des séances plénières, qui devront à leur tour formuler des indications quant à l’avenir de l’Europe.

L’objectif poursuivi est aussi de faciliter les interactions entre citoyens. C’est dans cette optique qu’une traduction automatique des contributions a été conçue, permettant d’atténuer la barrière de la langue.

Pour s’y retrouver, la Commission a prévu un fonctionnement général du site par thématique. Des thèmes au nombre de neuf et un dixième à la thématique libre, sont censés couvrir les sujets et les grands enjeux de demain : santé, transformation numérique, changement climatique et environnement, etc. Tous peuvent ainsi être abordés.

Plateforme Conférence sur l'avenir de l'Europe - Exemples de thèmes
Exemples de thèmes abordés. Un bouton “Suivre” permet de s’abonner à certains sujets - Capture d’écran du site futureu.europa.eu

Pour participer, il suffit de créer un compte sur la plateforme. L’inscription se fait en quelques minutes et seule une adresse mail est nécessaire. Certaines informations complémentaires (âge, nationalité, etc.) ne sont pas obligatoires. Ce compte permet ensuite d’accéder aux différentes fonctionnalités, comme l’abonnement à une newsletter.

Que peut-on y faire ?

Vous pouvez vous informer et débattre. Des évènements sont prévus tout au long du processus. En France, certaines conférences sont déjà proposées sur les thèmes de l’environnement ou de la démocratie en Europe. Cela se passe à Evreux, Auch ou Bordeaux, mais les citoyens intéressés pourront y assister en visioconférence. De plus, chaque personne qui le souhaite a la possibilité de créer son propre évènement, sur la thématique de son choix, puis d’en faire la promotion auprès des autres internautes. L’objectif affiché est d’engager le débat autour de l’Europe à tous les niveaux : local, régional, national et européen.

Vous pouvez faire des propositions. L’autre volonté des institutions, que l’on retrouve au cœur de la plateforme numérique, est de faire remonter les idées des Européens et de mieux connaître leurs attentes. Chaque personne peut soumettre une proposition aux autres utilisateurs. Vous avez une idée sur le sport dans l’UE, la santé, la fiscalité ou l’éducation ? Il est possible de la partager en sélectionnant la catégorie dans laquelle elle s’inscrit. Après l’avoir rédigée, la plateforme la compare même à des propositions qui ont déjà été mises en ligne. Si votre idée est originale, vous pouvez choisir un sous-thème, ajouter une illustration et même un fichier annexe, puis la rendre publique. Si quelqu’un a eu la même idée que vous, il est possible de faire marche arrière et d’aller soutenir la proposition déjà formulée.

Exemples de propositions - Capture d'écran du site futureu.europa.eu
Exemples de propositions - Capture d’écran du site futureu.europa.eu

Vous pouvez commenter les autres propositions. Le site offre donc la possibilité de soutenir les idées soumises par d’autres personnes et d’interagir en ligne. La traduction simultanée vient ainsi faciliter les débats : un Français peut appuyer l’opinion d’une Néerlandaise sur la politique numérique de l’Union européenne, tout comme une Italienne peut commenter la proposition d’un Finlandais pour la création d’une chaîne de télévision commune aux Vingt-Sept. Vous avez remarqué un citoyen particulièrement actif sur certaines thématiques et qui a des propositions qui vous semblent intéressantes ? Il est aussi possible de s’abonner à son compte afin de voir ses dernières activités sur la plateforme.

Le niveau d’implication de chaque citoyen reste libre. Nul besoin en effet de participer à chaque évènement ou de contribuer à chaque thème. L’objectif de la Commission européenne est d’inviter un maximum d’Européens à s’engager dans cette démarche.

Rendez-vous sur futureu.europa.eu pour participer au débat, et découvrir toutes les fonctionnalités offertes par la plateforme.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Conférence sur l'avenir de l'Europe : comment utiliser la plateforme numérique citoyenne ?

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide

7 commentaires

  • Avatar privé
    Flomat

    Je souhaite m’informer et approfondir ce sujet

  • Avatar privé
    Jean-Pierre Boissel

    Très bonne idée cette consultation citoyenne sur l’avenir de l’Europe même si je ne perçois pas encore comment elle se déroulera

  • Avatar privé
    Damien de Failly

    La faiblesse de l’Europe est insupportable. L’Europe se comporte comme le petit chien des USA qui se couche aux pieds de son maître, qui tremble au premier regard. Faiblesse encore face aux pays hostiles comme la Turquie, on l’a vu avec un Charles Louis qui tremble devant Erdogan. L’Europe tient des discours mais est incapable d’être acteur. Face à la Chine l’Europe rampe pour quémander quelques miettes. Et Face à Poutine, l’Europe tremble et est incapable de tenir un langage fort. L’Europe c’est 500 millions d’habitants, les USA = 300 millions et la Russie = 170 millions. Nous avons en Europe des compétences mais trop d’idéologies.

  • Avatar privé
    Rachida Nieto

    Bonjour,
    le numérique est primordial dans notre vie actuelle et la digitalisation des structures est importante surtout par l’arrivée de la 5G afin d’améliorer la productivité , le télétravail, la téléconsultation et l’accès à l’information et autres. Par ailleurs cette utilisation exige des citoyens d’être bons responsables , tolérants envers les autres utilisateurs capables d’assumer leurs devoirs en respectant le droit à l’image et de l’auteur de ne pas diffuser les données privés des autres de ne pas inciter à la haine et à la violence ou à l’harcèlement vers les autres, n’utilisent pas des contenues illicites ou diffuser des images en rapport avec le terrorisme ou l’extrémisme religieux ou partager ou exprimer des propos racistes ou antisémites ou relatifs à l’homophobie et éviter de s’impliquer dans tout ce qui relève de l’arnaque et du vol. Il faut respecter le traité du Lisbonne en respectant la démocratie , la libre expression et la tolérance. Il faut se protéger contre les fraudes en choisissant des mots de pass différents et compliqués, effacer son historique et nettoyer son ordi ou son portable, protéger ses enfants mineurs par des codes parentaux et les sensibiliser sur le danger de l’internet et encourager la citoyenneté numérique pour une meilleure et avantageuse utilisation et il faut signaler les contenus illicites? mais le combat contres les géant numériques n’est pas terminé pour les responsabiliser et pour une meilleure protection des internautes et pour avoir de bons marché basé sur la bonne concurrence et la compétitivité juste et la protection des consomatteurs.

  • Avatar privé
    paul-yves dechamps

    Où en est la programme de géosituation européen nommé GALILEO. Personne n’en a entendu parler, aucun citoyen ne l’utilise.
    Où donc en sommes-nous ???
    Merci d’avance
    Cordialement

  • Avatar privé
    Gérard et Renate DUBOIS

    une très bonne idée qui aurait dû - en son temps - satisfaire en France les gilets jaunes

  • Avatar privé
    ROQUE

    Très bonne initiative pour vulgariser l’information sur L’Europe et connaître les attentes des citoyens Européens