Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Conférence sur l’avenir de l’Europe : les Régions donnent la parole à la jeunesse

Le 9 mai, à l’occasion de la journée de l’Europe, 200 jeunes ont été invités à Strasbourg afin d’exprimer leurs attentes pour l’avenir de l’Europe. L’événement, organisé conjointement par le Comité européen des régions, Régions de France et la Région Grand Est, a mis l’accent sur la participation des nouvelles générations à la vie publique.

Jean Rottner, président de la Région Grand Est, Apóstolos Tzitzikóstas, président du Comité européen des régions et Anne Sander, eurodéputée (PPE) ont pris part à un dialogue avec près de 200 jeune
Jean Rottner, président de la Région Grand Est, Apóstolos Tzitzikóstas, président du Comité européen des régions, et Anne Sander, eurodéputée (PPE), ont pris part à un dialogue avec près de 200 jeunes - Crédits : Toute l’Europe

C’est dans ce contexte que les trois organisations ont convié 200 jeunes lycéens, apprentis et/ou membres des Parlements régionaux de la jeunesse à Strasbourg à l’occasion de la Fête de l’Europe. Après un passage au Parlement européen pour assister à la conclusion des travaux de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, en présence notamment d’Emmanuel Macron, ces derniers se sont rendus en fin de journée dans un autre hémicycle, celui du Conseil régional du Grand Est. Au programme : un dialogue sur la participation des jeunes à la vie publique et au débat démocratique aux échelles locale, régionale, nationale et européenne.

“L’engagement doit commencer au niveau local”

Cinq jeunes Européens se sont ainsi exprimés devant le panel de décideurs politiques. Au cœur des discussions, une question : comment renforcer la participation des jeunes à la vie publique et aux processus décisionnels ? Céline Geissmann, élue de la ville de Strasbourg et vice-présidente du Mouvement européen Alsace, résume à sa manière la position de certains : “c’est bien d’écouter les jeunes, mais il faut aussi agir”.

Un message partagé par Jean Rottner, président de la Région Grand Est. “Ce que nous avons à cœur de proposer aux jeunes, c’est un véritable débat, autour de la vie démocratique et de l’avenir de l’Europe”, explique-t-il. Sa Région possède d’ailleurs un Conseil régional des jeunes composé de 72 citoyens du Grand Est, âgés de 15 à 29 ans. Zélie Vercollier est l’une de ses représentantes depuis le mois de mars et estime être écouté par l’exécutif régional. “L’engagement doit commencer au niveau local”, poursuit-elle. Age légal du droit de vote, climat, numérique : les sujets s’enchaînent et démontrent la volonté de la jeune génération de se faire entendre sur bon nombre d’entre eux.

Le Comité européen des régions et son président Apóstolos Tzitzikóstas souhaitent promouvoir ces initiatives. “Nous travaillons chaque jour pour rapprocher l’Europe des citoyens, surtout des nouvelles générations, et pour renforcer leur confiance en montrant la valeur ajoutée de l’Europe sur le terrain”, a souligné le gouverneur de Macédoine centrale. Avec le European Youth Forum, une plateforme regroupant les associations de jeunes en Europe, l’institution s’est lancée dans la création d’une Charte européenne de la jeunesse et de la démocratie. Une initiative démarrée en mars 2022 à l’occasion du sommet des régions et des villes à Marseille et qui devrait se conclure à la fin de l’année. L’objectif de ce texte est de faire en sorte que la voix des jeunes soit entendue dans l’Union européenne.

Strasbourg et la jeunesse européenne

Pour l’eurodéputée Anne Sander, également présente ce soir-là, “Strasbourg est l’endroit où s’exprime la voix des citoyens européens”, y compris des plus jeunes.

Tous les deux ans, c’est dans la capitale alsacienne que se tient le European Youth Event (EYE), un événement organisé dans le Parlement européen et qui rassemble des milliers de jeunes venus de toute l’UE et du reste du monde. Pendant ces journées, les participants prennent part à de nombreuses activités avec des experts, militants, influenceurs ou décideurs politiques. Un rapport est présenté aux députés européens à l’issue de l’exercice.

La jeunesse ukrainienne à l’honneur

Difficile d’évoquer la jeunesse européenne sans avoir à l’esprit celle d’Ukraine, dont l’avenir s’est brusquement assombri depuis le 24 février et le début de l’invasion russe.

Conscients de cette situation, les organisateurs de l’événement ont souhaité faire une place de choix à ce pays, victime de la barbarie. Après une minute de silence suivie de l’hymne ukrainien, la parole a été donnée à Oleksandr Reshetkov, secrétaire général du European Democracy Youth Network et ressortissant d’Ukraine. “Nous ne savons pas quoi faire, nous ne pouvons pas prendre les armes. Tous nos plans pour l’avenir se sont effondrés”, a débuté le jeune homme, avec une certaine gravité dans la voix. Avant d’affirmer que la jeunesse de son pays était déjà tournée vers l’Europe, profitant notamment de programmes de l’UE comme Erasmus+. “L’éducation est la clé pour résoudre de nombreux problèmes, contre la propagande notamment”, a-t-il souligné.

Plus tôt dans la journée, c’est Apóstolos Tzitzikóstas qui s’est exprimé pour rendre hommage au peuple ukrainien. Début avril, il s’était rendu avec plusieurs élus locaux à la frontière entre la Pologne et l’Ukraine. “Nous avons vu l’incroyable soutien des villes et régions de l’UE aux millions de personnes forcées de fuir leurs maisons”, a-t-il ajouté. Bientôt l’heure sera à la reconstruction de l’Ukraine pour l’UE, afin de redonner aux jeunes Ukrainiens confiance en l’avenir. 

La culture pour parler d’Europe : l’exemple de la série “Parlement”

Plus tôt dans l’après-midi, c’est sur une terrasse du Parlement européen que les 200 jeunes ont été conviés pour rencontrer la présidente du Parlement Roberta Metsola ou le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Clément Beaune.

Tous étaient présents aux côtés du casting de la série “Parlement” dont la deuxième saison a été mise en ligne ce lundi 9 mai sur la plateforme de France TV. Les échanges ont notamment mis en lumière le rôle particulier de la culture dans l’apprentissage du fonctionnement de l’Union européenne.

Crédits : Mathieu Cugnot / Parlement européen

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Conférence sur l'avenir de l'Europe : les Régions donnent la parole à la jeunesse

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide