Toute L'Europe – Comprendre l'Europe
  • Brèves

Recyclage : les Etats membres risquent de ne pas atteindre les objectifs européens

Une majorité de pays peinent à remplir les cibles fixées par l’Union européenne en matière de recyclage des déchets à l’horizon 2025, d’après un rapport publié jeudi 8 juin.

Au rapport. La Commission européenne dévoile ce jeudi une évaluation des performances nationales en matière de gestion des déchets. D’après les données de l’Agence européenne pour l’environnement, la majorité des Etats membres risquent de ne pas atteindre les objectifs de réemploi et de recyclage des déchets municipaux fixés pour 2025.

Dans plusieurs directives révisées en 2018, l’Union européenne s’était fixé les objectifs de recycler 55 % des déchets municipaux et 65 % des déchets d’emballage à l’horizon 2025. Une réduction drastique de la mise en décharge avait aussi été décidée, pour atteindre un maximum de 10 % d’ici à 2035.

18 pays épinglés

Pour l’ensemble de l’UE, le niveau moyen de préparation en vue du réemploi et de recyclage des déchets municipaux a augmenté au cours de la période 2010-2020, bien que lentement (passant de 37 % à environ 47 %)”, notent les rapporteurs. Parmi les pays en bonne voie pour cocher toutes les cases, figurent 9 Etats membres (l’Autriche, la Belgique, la République tchèque, le Danemark, l’Allemagne, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Slovénie).

A l’inverse, 18 pays risquent de ne pas atteindre l’objectif de réemploi et de recyclage des déchets municipaux à l’horizon 2025. Parmi eux, 10 seront aussi probablement en-dehors des clous pour le recyclage des déchets d’emballage. Il s’agit de la Bulgarie, la Croatie, Chypre, la Grèce, la Hongrie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la Roumanie et la Slovaquie.

Et la France ?

Si la France est en voie d’atteindre la cible européenne pour les déchets d’emballage, son taux de recyclage des déchets demeure en général trop faible. Il était de 42,7 % en 2020, loin de l’objectif des 55 % en 2023. Les rapporteurs soulignent en particulier les faiblesses du traitement des déchets organiques, comme les restes alimentaires ou les rebuts du jardin, appelés “biodéchets”. Ils recommandent aussi à l’Hexagone d’améliorer le système de collecte séparée, en particulier pour les déchets en plastique.

La Commission note par ailleurs plusieurs points positifs, identifiant les bonnes pratiques en matière de recyclage. Pour la France, le rapport cite la mise en place à l’échelle nationale de filières de “responsabilité élargie des producteurs” (REP). Celles-ci reposent sur le principe “pollueur-payeur” : pour certains produits, les fabricants ou les distributeurs sont responsables de l’ensemble du cycle de vie des biens mis sur le marché. Ces filières ont été étendues à des produits supplémentaires, comme les matériaux de construction, les jouets et les équipements de sport et de loisir.

Toujours est-il que les Etats membres vont devoir accélérer la cadence s’ils veulent remplir les objectifs à plus long terme. En général, les mesures nationales doivent “être clairement axées sur les biodéchets et les déchets d’emballages”, insiste la Commission européenne.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Pour approfondir

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Recyclage : les Etats membres risquent de ne pas atteindre les objectifs européens

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide