Logo Toute l'Europe

Politique énergétique : la menace russe ?

Analysant la politique de Vladimir Poutine dans le domaine énergétique, Anders Aslund, chercheur au Peterson Institue for International Economics, appelle l’Europe à se “réveiller et à réaliser que la Russie est décidée à utiliser ses ressources en énergie de manière agressive” .

Suite aux coupures successives dans les livraisons de pétrole et de gaz aux pays voisins de la Russie et à la décision russe de mettre un terme aux subventions des anciennes républiques amies de l’URSS, Anders Aslund met en garde les Européens contre les méthodes “violentes” et “unilatérales” du Kremlin.

Si, jusqu’en 2006, la Russie a été un “fournisseur parfaitement fiable de l’Europe” , “fort de sa puissance énergétique et de son pouvoir, le président russe est revenu au mépris soviétique pour le droit, y compris vis-à-vis de l’Ouest” . D’après l’auteur, il ne s’agit pas d’un retour à l’impérialisme du Kremlin mais davantage du “sacrifice de sa politique étrangère pour des profits financiers” .

Devant de telles manœuvres “déstabilisatrices” , Anders Aslund juge impératif le développement d’une politique énergétique au niveau de l’UE afin d’assurer les échanges avec la Russie. Les Européens devraient également, selon lui, faire preuve de détermination et amener la Russie à signer une nouvelle Charte de l’Energie. En cas d’échec, prévisible d’après l’auteur, seul un “front unique” pourra déboucher sur des accords commerciaux énergétiques.


Lire l’analyse

Anders Aslund, “Face à la Russie, l’Europe a besoin d’une politique énergétique” , Telos, janvier 2007

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Pour approfondir

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Politique énergétique : la menace russe ?

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide