Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

L'Europe en 3 minutes, le podcast

[Podcast] Que fait l’Europe pour protéger la biodiversité ?

Podcast 3 minutes pour comprendre l'Europe - version carrée

Le combat pour une planète vivable ne concerne pas que le climat. La protection de la nature en est aussi une composante essentielle. Pour préserver la biodiversité, l’Union européenne mène ainsi de nombreuses actions.

Tout comme la hausse des températures, le déclin de la biodiversité est très inquiétant. Entre 1970 et 2016, les populations de vertébrés sauvages ont diminué de 68 % selon le WWF, une ONG de protection de l’environnement. Et selon l’IPBES, un consortium international de chercheurs, 40 % des invertébrés pollinisateurs comme les abeilles et les papillons sont en danger d’extinction. Alors qu’ils jouent un rôle fondamental dans la reproduction des végétaux !

Face à ce constat accablant, l’Union européenne agit. En mai 2020, la Commission européenne a présenté une stratégie en faveur de la biodiversité à l’horizon 2030. Un plan de bataille au cœur du Pacte vert pour l’Europe, la feuille de route européenne pour le climat et l’environnement, qui prévoit notamment la neutralité carbone en 2050. Parmi les mesures phares de ce “plan biodiversité” : la création de zones protégées couvrant au minimum 30 % des terres et mers de l’UE. Pour y parvenir, l’UE compte en particulier sur l’extension des sites Natura 2000, où la faune et la flore sont préservées. L’Union prévoit aussi d’autres évolutions, comme une réduction de 50 % de l’utilisation des pesticides d’ici à 2030 ou encore la plantation de trois milliards d’arbres dans toute l’UE. Pour financer ces mesures, l’objectif est d’y consacrer 20 milliards d’euros par an, à partir des fonds européens, mais également de financements nationaux et privés.

L’UE a également mis en relation sa politique pour la biodiversité avec celle pour l’alimentation. Présentée elle aussi en mai 2020, la stratégie “De la ferme à la table” vise à rendre l’agriculture et l’alimentation plus durables, pour en limiter les impacts sur la nature et permettre de valoriser la biodiversité. 

Comme pour le climat, l’Europe cherche à jouer un rôle moteur au niveau international. En défendant un cadre mondial ambitieux pour la biodiversité. Il faut dire que les actions de l’UE en faveur de la protection de la nature ne datent pas d’hier. En 1979, était déjà adoptée la directive dite “Oiseaux”, pour les protéger dans leurs milieux naturels. Une protection largement étendue à d’autres espèces, avec la directive Habitats en 1992. Un texte qui crée les sites protégés Natura 2000. L’eau et les milieux marins font aussi l’objet d’une protection par le biais d’importantes directives européennes adoptées en 2000 et 2008.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche