Logo Toute l'Europe

Mobilité : dernière étape du Connecting Europe Express à Paris

Le train spécial européen est arrivé à son terminus gare de l’Est à Paris, jeudi 7 octobre. C’était la dernière étape d’un périple de plusieurs semaines à travers l’Europe, qui aura permis de faire la promotion du rail, mode de transport durable.

Tobias Benjamin Koehler / Wikimedia Commons CC BY-SA 4.0
La plus grande partie du voyage du Connecting Europe Express a été effectuée dans un train issu d’une coopération entre les sociétés publiques de chemin de fer de cinq pays européens, ayant chacune fourni une voiture : la Deutsche Bahn pour l’Allemagne, ÖBB pour l’Autriche, MAV pour la Hongrie, CFF pour la Suisse, FS pour l’Italie et SNCF pour la France - Crédits : Tobias Benjamin Koehler / Wikimedia Commons CC BY-SA 4.0

20 000 kilomètres, plus de 100 étapes, 36 jours … Voici le résumé en chiffres de l’itinéraire du Connecting Europe Express. Initiative européenne, à laquelle plusieurs compagnies de chemin de fer nationales dont la SNCF ont participé, ce train spécial parti de Lisbonne le 2 septembre a sillonné le Vieux Continent à la rencontre des citoyens. Un voyage pour faire la promotion du rail en tant que mode de transport durable et capable de répondre efficacement aux besoins de mobilité des Européens. Au cours de ce périple, ces derniers ont débattu, à bord du train et en gare, avec des acteurs du secteur ferroviaire dans le cadre de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, vaste exercice de démocratie participative destiné à façonner le futur de la construction européenne. 

Peu polluant, le rail est responsable de moins de 0,5 % des émissions de CO2 liées aux transports dans l’Union européenne. De quoi en faire un outil privilégié pour réaliser les objectifs climatiques du Pacte vert européen, qui a pour horizon une Europe neutre en carbone en 2050. C’est d’ailleurs notamment dans cette optique que l’UE a fait de 2021 l’Année européenne du rail, dans laquelle s’inscrit le Connecting Europe Express, pour convaincre de la nécessité de développer et de moderniser le réseau ferroviaire européen. De même que d’accroître l’interconnexion entre les réseaux nationaux pour une plus grande mobilité européenne via le train.

Le rail est au cœur des projets de connexion en Europe”, a ainsi affirmé Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, à l’arrivée du Connecting Europe Express à la gare de l’Est (Paris), le jeudi 7 octobre. Également présents au terminus du train : le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Clément Beaune, le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari, le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou ainsi que le directeur général de la DG Move (Direction générale Mobilités et Transports) de la Commission européenne Henrik Hololei.

Tous ont insisté sur le rôle à jouer pour le secteur ferroviaire dans la transition écologique. Mais aussi dans la mobilité intra-européenne, par exemple à travers la mise en place de trains de nuit transnationaux comme entre Paris et Vienne dès décembre, puis Paris et Berlin fin 2023, a souligné le ministre des Transports. Autre sujet central pour l’avenir du rail : la numérisation, qui “change profondément la donne”, d’après le directeur général de la DG Move.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Mobilité : dernière étape du Connecting Europe Express à Paris

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide