Toute L'Europe – Comprendre l'Europe
  • Tribunes

Maria Nikolopoulou (CESE) : Pourquoi la mise en œuvre des objectifs de développement durable est-elle cruciale pour la prochaine Commission européenne ?

Membre du Comité économique et social européen, organe consultatif représentant la société civile auprès des institutions de l’UE, Maria Nikolopoulou déplore le retard pris dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU en Europe. Les atteindre dépend avant tout de notre volonté politique, estime-t-elle. 

Au CESE, Maria Nikolopoulou siège au sein des sections “Agriculture, développement rural et environnement” (NAT) et “Transports, énergie et numérisation” (TEN). Elle est représentante de la Confédération syndicale des commissions ouvrières - Crédits : Jan van de Vel / CESE

Nous vivons un moment critique pour la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), étant donné que l’édition 2023 du sommet qui leur était consacré à New York a visé à marquer le début d’une nouvelle phase d’accélération de la mise en œuvre desdits objectifs grâce à des orientations politiques de haut niveau.

En septembre 2015, les dirigeants mondiaux rassemblés dans le cadre des Nations unies avaient adopté le programme de développement durable à l’horizon 2030, qui comprenait 17 objectifs de développement durable (ODD) visant à relever les défis mondiaux urgents en accordant une importance égale aux dimensions économique, sociale et environnementale. À mi-chemin de la décennie 2030, il est aujourd’hui primordial de faire le point sur les progrès accomplis, les difficultés rencontrées et la voie à suivre pour atteindre ces objectifs ambitieux. En réalité, nous avons pris du retard et il semble que, même si nous disposons de toutes les ressources et technologies nécessaires, nous n’avons pas la détermination politique nécessaire pour aller de l’avant à un rythme approprié.

Lors du Forum politique de haut niveau qui s’est tenu en juillet à New York, il a été révélé que l’édition spéciale du rapport des Nations unies sur les progrès réalisés en matière d’ODD indiquait clairement que seuls 12 % de ces objectifs étaient sur la bonne voie à l’échelle mondiale. L’Europe est en meilleure position que d’autres continents, étant donné que la réalisation de certains ODD a progressé. Néanmoins, les avancées ne concernent pas tous les objectifs et ne sont pas aussi rapides qu’elles le devraient. En outre, il existe des disparités entre les États membres et les régions de l’UE et nous avons encore un long chemin à parcourir, car des crises multiples et successives telles que la pandémie et la guerre en Ukraine déstabilisent le monde et nos efforts.

Le chemin à parcourir

L’absence de mention explicite de leur mise en œuvre dans le discours sur l’état de l’Union prononcé le 13 septembre par la présidente Ursula von der Leyen montre que les ODD ne sont pas la force motrice du changement des politiques de l’Union. Il existe un certain “simulacre” autour des ODD. Au lieu de les considérer comme une trame de fond qui définit nos actions en faveur d’un changement systémique, nous nous contentons de prendre des décisions fragmentées et d’indiquer comment cela affecte la mise en œuvre d’objectifs spécifiques.

La prochaine Commission européenne devrait prendre au sérieux l’engagement politique en faveur de la mise en œuvre des ODD. La réalisation du programme à l’horizon 2030 nécessite des changements structurels, des solutions innovantes et une collaboration entre les gouvernements, la société civile, les entreprises et les organisations internationales. Nous avons besoin d’un plan de transformation à long terme allant au-delà de 2030. Le CESE et d’autres organisations de la société civile plaident en faveur d’une stratégie globale pour mettre en œuvre les ODD depuis le début. Or, cela nécessite du courage et de l’engagement politiques, non seulement pour canaliser de manière adéquate les ressources financières et humaines disponibles, mais aussi pour restructurer le fonctionnement de l’administration et pour briser les cloisonnements.

Nous subissons des inondations, des sécheresses et des incendies de forêt sans précédent. Nous assistons à l’augmentation des inégalités sociales qui engendrent à leur tour des troubles sociaux et un mécontentement à l’égard des responsables et décideurs politiques actuels. Nous observons que les grands acteurs économiques améliorent leur position sur le marché et que pour les petits opérateurs, il est de plus en plus difficile de survivre.  La mise en œuvre des ODD est la seule solution fiable dont nous disposions. Leur réalisation exige une action collective, des solutions innovantes et un engagement renouvelé en faveur de la construction d’un monde meilleur pour les générations actuelles et futures. Nous ne pouvons pas laisser l’incertitude décider de notre avenir !

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Pour approfondir

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Maria Nikolopoulou (CESE) : Pourquoi la mise en œuvre des objectifs de développement durable est-elle cruciale pour la prochaine Commission européenne ?

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide