Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Climat : le Parlement européen adopte la réforme du marché carbone

Après un premier échec le 8 juin dernier, les eurodéputés ont finalement voté en faveur de trois textes clés du Pacte vert européen ce mercredi 22 juin : la réforme du marché carbone, le mécanisme d’ajustement carbone aux frontières et le Fonds social pour le climat. Ils doivent encore être négociés avec les Etats membres.

Lors d'une session plénière extraordinaire mercredi 22 juin, les députés européens ont voté en faveur de trois textes clés du paquet climant de l'UE - Crédits : Daina Le Lardic / Parlement européen
Lors d’une session plénière extraordinaire mercredi 22 juin, les députés européens ont voté en faveur de trois textes clés du paquet climat proposé par la Commission europénne - Crédits : Daina Le Lardic / Parlement européen

Avec 439 voix pour et 157 contre (32 abstentions), les députés européens se sont prononcés en faveur de la réforme du marché du carbone, ce qu’ils n’avaient pas réussi à faire le 8 juin dernier. Il s’agit d’un texte clé du Pacte vert qui doit notamment mettre fin aux “droits à polluer” alloués à certaines entreprises de l’UE. Les eurodéputés souhaitent que ces quotas gratuits soient éliminés à partir de 2027 et qu’ils disparaissent totalement d’ici à 2032.

Deux autres textes dépendaient de ce compromis sur une réforme du système d’échange de quotas d’émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, le Parlement européen a également voté pour la création d’un Fonds social pour le climat permettant d’aider les consommateurs européens à faire face au coût de la transition écologique. Enfin, les eurodéputés ont adopté le mécanisme d’ajustement carbone aux frontières (ou taxe carbone) qui doit permettre à l’Union d’imposer un prix du carbone aux entreprises étrangères.

Ce vote vient donc compléter la position du Parlement sur le paquet climat proposé par la Commission européenne en juillet 2021 afin de se conformer à l’objectif d’une réduction de 55 % des émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport aux niveaux de 1990. Le 8 juin dernier, les députés européens avaient déjà réussi à s’accorder sur la fin de la vente de voitures thermiques neuves en 2035.

Ces votes ouvrent la voie aux négociations avec les Etats membres, qui doivent encore trouver un compromis au sein du Conseil le 28 juin à Luxembourg.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Climat : le Parlement européen adopte la réforme du marché carbone

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide