Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Cinq nouveaux projets de transports verts en France soutenus par la Commission européenne et la Caisse des Dépôts

Développement du transport durable en Europe. Avec le soutien de la Caisse des Dépôts, la Commission européenne vient de retenir cinq projets en France auxquels seront alloués plus de 70 millions d’euros.

La décarbonation des transports constitue une priorité dans le cadre du Pacte vert pour l'Europe, la feuille de route européenne vers la neutralité climatique en 2050 - Crédits : Agaten / iStock
La décarbonation des transports constitue une priorité dans le cadre du Pacte vert pour l’Europe, la feuille de route de l’UE vers la neutralité climatique en 2050 - Crédits : Agaten / iStock

Afin de réduire la pollution engendrée par les transports, la Commission européenne et la Caisse des Dépôts (CDC) multiplient leurs engagements en faveur d’une mobilité durable en France et les concrétisent en combinant leurs financements sur l’ensemble des territoires français par le biais de la CEF Transport (Connecting Europe Facilities) et Alternative fuels infrastructure Facility (AFIF). Cinq nouveaux projets en France viennent d’être sélectionnés par la Commission européenne auxquels elle allouera 37,1 millions d’euros de subventions, tandis que la Caisse des Dépôts, via la Banque des Territoires, accordera un financement de 33,5 millions d’euros.

Les cinq projets français :

Le programme BUS 2025, porté par la RATP. Ces financements vont permettre d’adapter le centre de bus situé à Malakoff (Hauts-de-Seine) afin qu’il puisse accueillir des bus 100 % électriques.

Le projet Hype Network Paris 2024 permettra le déploiement d’un réseau de 10 stations d’avitaillement en hydrogène vert à Paris et sa proche banlieue pour les taxis bleus de Hype, mais également pour la logistique du dernier kilomètre, les véhicules utilitaires légers, les bennes à ordures ménagères et les poids lourds au fur et à mesure de leur arrivée sur le marché.

Le projet Dijon Mobility H2 porté par Dijon Métropole Smart EnergHy. Construction de deux stations hydrogènes qui permettront l’avitaillement des bus et des bennes à ordures de la métropole avec un carburant respectueux du climat et produit localement. 

Le projet Mob’hyZee, porté par Hynamics, permet de renforcer le développement d’infrastructures de distribution d’hydrogène bas carbone en France sur un axe nord-sud grâce à une station située à Dunkerque, deux stations en région parisienne et une station à Cannes.

Aéroport de Montpellier Méditerranée. L’électrification des opérations au sol contribuera à la réduction des émissions de CO2 des avions qui limiteront significativement l’utilisation de leurs moteurs auxiliaires (APU).

Lancé en novembre 2021 dans le cadre du Mécanisme de l’Interconnexion en Europe, l’appel à projets AFIF a pour objectif d’accélérer la transition écologique dans les transports en s’appuyant sur l’expertise d’investisseurs de long terme qui contribuent financièrement à ces projets d’infrastructures respectueux de l’environnement. La complémentarité de subventions européennes et de financements se révèle très efficace pour faire émerger des solutions de transport propres économiquement et techniquement viables. En France, ce type d’appel à projets lancé par la Commission européenne aura permis depuis 2019 de faire bénéficier aux porteurs de projets soutenus par la Caisse des Dépôts de plus de 161,5 millions d’euros de subventions européennes et de 204 millions d’euros de financement de la CDC.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Cinq nouveaux projets de transports verts en France soutenus par la Commission européenne et la Caisse des Dépôts

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide