Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Canicule : la sécheresse sévit en Europe et continue de s’aggraver

Une grave sécheresse touche plusieurs régions d'Europe et affecte les ressources en eau. Pour le centre de recherche de la Commission européenne, le manque de pluie et les vagues de chaleur précoces sont en cause.

Extrait d'une carte de la Commission européenne présentant l'état de la sécheresse à la fin du mois de juin 2022 (les points rouges correspondent à un "niveau d'alerte", ceux en orange un "niveau d'avertissement")
Extrait d’une carte de la Commission européenne présentant l’état de la sécheresse à la fin du mois de juin 2022 (les points rouges correspondent à un “niveau d’alerte”, ceux en orange un “niveau d’avertissement”) - Crédits : JRC / Commission européenne

Alors que la température grimpe au-dessus des 40°C dans de nombreuses régions de France cette semaine, le centre de recherche de la Commission européenne vient de publier un rapport sur l’état des sécheresses constatées fin juin dans l’Union européenne.

Résultat : 46 % du territoire de l’UE est en état d’avertissement, ce qui signifie que les précipitations y sont en-dessous de la normale et que le sol manque d’humidité. Pire encore, 11 % du territoire européen atteint la cote d’alerte, qui indique que la végétation subit une pression importante en raison du manque d’eau. Des chiffres supérieurs à ce qui était constaté en mars ou en avril.

La France est largement concernée par cet état d’alerte, en particulier en Poitou-Charentes, Languedoc-Roussillon, Bretagne et Picardie. Ailleurs en Europe, le Portugal, l’Espagne, l’Italie, le centre de l’Allemagne ainsi que la Hongrie et la Roumanie sont eux aussi particulièrement touchés.

Les experts européens avancent deux causes : un faible niveau de précipitations au printemps 2022 et des épisodes caniculaires précoces. Les fleuves et rivières enregistrent ainsi des niveaux historiquement bas. En Italie, le bassin du Pô est confronté à une forte sécheresse, incitant des centaines de municipalités à restreindre l’usage de l’eau. En Espagne, les volumes d’eau stockés sont actuellement inférieurs de 31 % à la moyenne de la décennie. Ce stress hydrique et thermique fait par ailleurs baisser les rendements des récoltes, en particulier de blé et d’orge.

Comment se définit la canicule ? 

La canicule est une période où de très fortes chaleurs apparaissent en journée comme de nuit pendant plusieurs jours consécutifs. Un phénomène qui s’est produit en Espagne ou en France dès le mois de mai.

Les prévisions défavorables pour les mois à venir risquent de compromettre l’approvisionnement en eau et maintiendront probablement la concurrence pour cette ressource à un niveau élevé”, préviennent les auteurs de l’étude. “Si les stratégies d’atténuation de la sécheresse sont de la plus haute importance aujourd’hui, il faut également s’attaquer à la cause profonde du problème : le changement climatique et ses perturbations du cycle de l’eau sur la planète”, concluent-ils.

Le rapport utilise les données de l’Observatoire européen de la sécheresse (EDO), recueillies par le programme spatial Corpernicus.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Canicule : la sécheresse sévit en Europe et continue de s'aggraver

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide

2 commentaires

  • Avatar privé
    MYLOS

    bonjour
    ce qui se passe en france et en europe :

    Avec cette anti-cyclone centré sur l’europe. On a quelque chose d’anormal c’est l’eau n’a pas rechargé les nappes phréatiques, on a 4 mois historiquement sec, c’est pendant ses mois que la recharge est efficace. Le mois de mai 2022 le plus chaud enregistré. Ensuite juin, juillet et puis août qui ne semble pas être pluvieux. Avec 3 canicules successives qui font que c’est une année hors norme. Et on est entrain de basculer d’une climatologie nouvelle, que l’on ne connaît pas et que l’on ne maîtrise pas. 

    Le changement climatique selon les rapports du gec accélère la sécheresse. Avant on avait un pic de chaleur tous les 5 ou 6 ans, maintenant c’est une fois par an.
    Et cette année, c’est plusieurs fois par an et qu’en est la cause :

    Les vents en haute altitude en stratosphère se déplacent différemment, du fait du réchauffement climatique autour du pôle nord, et ceci génère un puissant anti-cyclone au dessus des deux pôles nord et sud. Le pôle de l’antartique, c’est lui qui est devenu le chef d’orchestre au dessus de l’europe.
    cet anti-cyclone, reste bloqué sur cette zone.
    Les conséquences on commence juste à en ressentir les effets. C’est lui qui créer ses canicules à répétition et ses sécheresses. Puisqu’il n’y a plus de précipitation suffisante pour avoir les pluies attendues. Il y a une inversion du cycle normale des précipitations.

  • Avatar privé
    MYLOS

    Bonjour

    L’humanité à 200.000 ans d’exitances, à travers cette époque il y a 5000 ans d’écriture amené par les premier pionner des hommes égyptiens et pour finir ses 200.000 ans.
    De 1950 à nos jours soit 72 ans de destructions massives de la planète qui ne cesse de s’arrêter ! On vit sur le crédit de nos petits enfants qui ne sont pas encore NAIT !

    Ce qui est déplorable c’est que l’on parle de réchauffement climatique sans que vous renouveler pas le problème de la cause.

    La cause est le développement de richissime financier fainéant qui ont produit une délocalisation de masse des pays riches sur une main-d’œuvre low cost (asiatiques, magrheb, etc..). Ceci a entraîné indéniablement une surconsommation des énergies fossiles tout autour de la planète et les déchets carbones qui en résulte, ceux sont uniquement les transports aériens et maritimes qui sont la cause de ce phénomène.
    Et non pas les automobilistes lambda qui tourne autour de la planète et qui l’ordre de 5 % et non 30 % comme on peut le dire. (jusqu’aux vaches !)

    Ceux-ci a entraîné un chômage de masse énorme de toutes liquidations d’entreprises (depuis les années 1980) confondus dont les cicatrises et plaies ne sont pas refermer dans certains pays. En 42 ans on a détruit le tissu industriel de chaque pays qui se nourrissaient de celui-ci !
    Alors que l’énergie du TRAVAIL REGIONAL maintient les emplois et la résultante c’est que le réchauffement climatique aurait été moindre.

    Certains dirigeants nationaux diraient dans tous les cas que la délocalisation auraient eu lieu quand même, mais en argumentant la défense du chômage dans cette guerre est-ce que le travail régional aurait sauver des milliers d’emplois évitant ainsi des causes psychologiques de toutes sortes (ventes de biens immobiliers, suicides, etc…)
    Il aurait fallu défendre le travail régional plutôt que la délocalisation des entreprises !
    On a créer un MONSTRE qui est le SEUL MARCHE UNIQUE QUI SE NOMME LA CHINE !

    Le réchauffement délocalisation climatique a entraîné indéniablement des canicules sévères que l’on n’a jamais connu et des sécheresses longues durées.
    Ses sécheresses ont entraîné des MEGA FEUX tout autour de la planète que l’on connaît.
    Aujourd’hui on ne pourrait faire marche arrière car la terre continue de tourner entraînant par INERTIE le réchauffement climatique de la patcha mama et dire que l’on peut le réduire de 2 ou 3 degrés pour 2050 est un vrai MENSONGE !.
    Un autre mensonge des états et discours libéralisme c’est que les températures de 35 °C(nocturne) et 52 °C diurne seront fréquents en 2050.
    Encore un mensonge de plus car dans moins de 5 ans, c’est vers 2027 ce sera fréquent !

    Soyez franc pour une fois et dites le ouvertement on ne peut plus rien faire à cause de l’inertie climatique de la planète qui ne fait que de réchauffer de plus en plus les terriens que nous sommes.

    On devra subir la fainéantise des hommes multi milliardaires qui ont su exploiter le transport réduit à 0 et le coût de la main-d’œuvre aussi à 0 unités monétaires internationales, pendant des SIECLES avant sue les oxydes de carbones soit réduit à néant. Les pôles regèleront et indirectement la sécheresse disparaîtra et les méga feux par la même occasions