Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

L'Europe en 3 minutes, le podcast

[Podcast] Euro : la monnaie commune fête ses 20 ans

Podcast 3 minutes pour comprendre l'Europe - version carrée

Cette semaine, dans notre podcast "L'Europe en 3 minutes", nous revenons sur ces billets et ces pièces présents dans nos porte-feuilles depuis déjà 20 ans.


En janvier 2002, nous avons abandonné nos bons vieux francs pour utiliser l’euro. Aujourd’hui, 19 pays de l’Union européenne et près de 350 millions de personnes utilisent cette monnaie. Ensemble, ils forment la “zone euro”. Un noyau dur de l’Union européenne qui représente l’une des principales puissances économiques mondiales derrière les Etats-Unis et la Chine.

Comment est né l’euro ? L’idée apparaît dès la fin des années 1970. Les Etats membres veulent mettre en place une monnaie commune. L’objectif ? Garantir le bon fonctionnement du marché unique et mettre un terme à l’instabilité des prix.

Le chemin est long, mais le projet se concrétise en 1992 lors de l’adoption du traité de Maastricht qui prévoit la création de l’euro et d’une Banque centrale européenne, indépendante des Etats membres. A l’époque, le Royaume-Uni et le Danemark, rejoints un peu plus tard par la Suède, refusent d’abandonner la livre et la couronne. Et réussissent à obtenir une dérogation ! Mais depuis le grand élargissement de 2004, tous les nouveaux entrants s’engagent à intégrer l’euro.

Pour faire partie du club, il faut remplir 4 conditions, les fameux “critères de convergence”. Si les trois premiers portent sur la stabilité des prix, le taux de change et les taux d’intérêt, le quatrième et le plus important concerne les finances publiques. L’Etat membre en question doit respecter deux seuils : son déficit public annuel ne doit pas dépasser 3 % du PIB et sa dette 60 % du PIB.

Mais dès le début, respecter ces critères n’est pas simple. Et depuis la crise économique et financière de 2008, les règles budgétaires sont au cœur des réflexions de la zone euro. Dans de nombreux pays, déficits et dettes ont explosé et d’importants efforts ont été entrepris pour tenter d’assainir les finances publiques.

Plus de dix ans après la crise financière, l’UE cherche encore à en tirer les enseignements. Avec quelques certitudes :  la monnaie unique a permis d’amortir les effets de la crise en évitant que chacun ne dévalue sa monnaie nationale et elle s’est imposée dans les échanges internationaux face au dollar.

Aujourd’hui les Européens ont donc dit adieu aux taux de change dans la zone euro, facilitant leurs voyages et leurs transactions.

Et la monnaie unique n’est pas figée. Après avoir abandonné l’émission des billets de 500 euros en 2019, la zone euro pourrait abandonner les pièces de 1 et de 2 centimes. D’ici 2024, la Banque centrale européenne veut également changer le graphisme sur les différentes coupures pour y faire figurer des personnalités historiques. Elle a aussi entamé la réflexion sur l’euro numérique, une nouvelle monnaie dématérialisée.

A 20 ans, l’euro pourrait donc s’offrir un nouveau coup de jeune.

Retrouvez tous les épisodes de ce podcast dans notre sommaire ainsi que sur Spotify, Apple podcasts, Deezer, Podcast addict et Ausha et abonnez-vous !

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche