Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Le CESE demande un cadre européen de lutte contre le sans-abrisme

Alors que plusieurs centaines de milliers de personnes sont sans abri en Europe et que leur nombre pourrait encore augmenter, le Comité économique et social européen appelle l'UE à élaborer des politiques plus ambitieuses face à ce problème particulièrement préoccupant.

- Crédits : jacus / iStock
Selon une estimation, 700 000 personnes étaient sans abri dans l’Union européenne en 2019, et l’inflation actuelle pourrait aggraver la situation. En 2009, ce nombre était de 70 % inférieur - Crédits : jacus / iStock

Le 7 octobre, le Comité économique et social européen (CESE) a tenu une conférence sur le sans-abrisme et les moyens de l’éradiquer d’ici 2030 par la mise en œuvre de la politique du “logement d’abord” et d’une pléthore de mesures de soutien aux personnes sans logement permanent. Organisée conjointement avec la Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les sans-abri (FEANTSA), la conférence a réuni des institutions européennes, des représentants de la société civile et des experts, ainsi que des personnes ayant directement fait l’expérience du sans-abrisme.

Quatre Européens sur 100 ont été sans domicile au moins une fois dans leur vie et le nombre de personnes sans domicile a augmenté de 70 % au cours de la dernière décennie. On estime aujourd’hui à 700 000 le nombre de sans-abri, et ce chiffre devrait encore augmenter en raison de la situation géopolitique agitée et de l’augmentation consécutive du coût de l’énergie et de la vie.

Une lutte contre le sans-abrisme insuffisante

Bien que l’élan politique en faveur de la lutte contre le sans-abrisme soit favorable, que de nombreux États membres aient élaboré des stratégies nationales en la matière et que la Plateforme européenne de lutte contre le sans-abrisme ait été lancée récemment, le problème croissant du sans-abrisme n’est pas suffisamment pris en compte, que ce soit au niveau européen ou au niveau national, a-t-il été déclaré lors de la conférence.

Un logement social abordable et adéquat est la première condition préalable pour sortir les sans-abri de la rue et leur assurer un toit, mais de nombreux autres services de soutien sont nécessaires pour permettre leur pleine réintégration dans la société. Il s’agit notamment d’emplois de qualité, d’éducation, de soutien psychosocial et de soutien par les pairs. Cela nécessitera une action collective à tous les niveaux de la société.

La présidente du CESE, Christa Schweng, a déclaré que le CESE avait déjà demandé à la Commission de lancer un plan d’action européen sur le logement, qui aiderait les États membres, les régions et les villes d’Europe à augmenter durablement l’offre de logements sociaux et abordables et à lutter efficacement contre le sans-abrisme.

Le rôle des organisations de la société civile, et notamment des organisations de consommateurs, des communautés locales et des acteurs de terrain, est essentiel pour promouvoir une politique de logement abordable. En tant que CESE, nous restons attachés à l’objectif d’une Union sans pauvreté ni exclusion sociale. Comme le prévoit le plan d’action européen pour le pilier des droits sociaux, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour réduire d’au moins 15 millions le nombre de personnes menacées de pauvreté ou d’exclusion d’ici 2030″, a déclaré la présidente du CESE en ouvrant la conférence.

Augmentation préoccupante du nombre de sans-abri

Selon les estimations de la FEANTSA de 2019, 700 000 personnes étaient sans abri dans l’UE au cours d’une nuit donnée de cette année-là. En 2009, ce nombre était inférieur de 70 %.

Le sans-abrisme est un problème de plus en plus préoccupant. Il se passe quelque chose au bas de la société, ce qui est inquiétant. Le coût actuel de la vie va encore faire augmenter le nombre de sans-abri, et nous nous attendons à ce que ce nombre soit déjà plus élevé qu’en 2019. Par exemple, rien qu’en Allemagne, au moins 200 000 personnes se trouvent actuellement dans des refuges ou dans la rue”, a affirmé le directeur de la Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les sans-abri (FEANTSA), Freek Spinnewijn.

Cependant, le sans-abrisme n’est pas encore intégré dans toutes les stratégies européennes pertinentes. Présent dans la stratégie sur les Roms et la stratégie sur le handicap, il n’a pas encore trouvé sa place dans la stratégie sur l’égalité des sexes, la stratégie sur la jeunesse ni dans le Pacte sur les migrations, malgré le fait que les femmes, les jeunes et les migrants sont plus exposés au risque de perdre ou de ne pas avoir de toit.

Michele Calandrino, de la Commission européenne, a déclaré que la Plateforme européenne de lutte contre le sans-abrisme, à laquelle le CESE prend également une part active, est une entreprise partagée, un processus innovant dans le domaine de la gouvernance au niveau européen, dont l’un des thèmes clés est la prévention. Il visera à éradiquer le sans-abrisme d’ici 2030 grâce à des politiques de logement centrées sur les personnes, en éliminant les expulsions et en offrant un hébergement d’urgence aux personnes sortant d’institutions.

Nous craignons une augmentation drastique du nombre de sans-abri. Nous devons nous assurer que nous disposons d’une protection d’urgence efficace pour les personnes dans la rue”, a déclaré M. Calandrino. “Notre objectif ultime devrait être de mettre fin au sans-abrisme plutôt que de le gérer, et de garantir un logement adéquat et des services d’accompagnement plutôt que de proposer uniquement un hébergement temporaire. Nos politiques devraient être guidées par le principe du ‘logement d’abord’ et se concentrer sur la fourniture d’un logement stable avant d’aborder d’autres questions. Nous avons besoin d’une stratégie européenne ambitieuse sur le droit au logement, conforme au cadre législatif et politique en place au niveau international et européen”, a conclu Laurentiu Plosceanu, président de la section spécialisée “Emploi, affaires sociales, citoyenneté” du CESE, qui a organisé la conférence.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Le CESE demande un cadre européen de lutte contre le sans-abrisme

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide