Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

La France, première bénéficiaire des investissements de la Banque européenne d’investissement

Le Groupe BEI a de nouveau battu un record d’activité en 2021, contribuant à la reprise économique post-crise sanitaire. Boostée par les investissements en faveur du climat, la France s’est hissée au premier rang des montants contractés avec près de 14 milliards d’euros.

En 2021, le Groupe BEI a a augmenté ses investissements dans la santé avec le financement de nombre "medtech"
En 2021, le Groupe BEI a augmenté ses investissements dans la santé avec le financement de nombre “medtech” - Crédits : Morsa Images / iStock

La tendance à la hausse se poursuit pour le Groupe BEI. A l’heure de dresser son bilan annuel, l’institution affiche un record d’activité, avec 95 milliards d’euros investis au cours de l’exercice 2021, participant à la reprise économique généralisée. Un chiffre atteint grâce au concours des activités de la Banque européenne d’investissement (65 milliards d’euros) et du Fonds européen d’investissement (FEI), sa filiale dédiée au financement des PME (30 milliards d’euros). 

Une performance rendue possible grâce à de nouveaux instruments mis en place pour parer aux conséquences économiques de la crise sanitaire, et portée par les investissements en faveur du climat. Ce volume d’activité suit une année 2020 déjà record avec 77 milliards d’euros investis.

Consultez le rapport d’activité ainsi que les chiffres de la répartition des activités du groupe par pays européen ainsi que dans le reste du monde

La France en tête

Grâce à cette augmentation importante du volume des investissements, la France a su tirer son épingle du jeu. Avec 13,9 milliards d’euros investis sur le territoire en 2021, auprès d’entreprises et collectivités (contre 10 milliards l’année précédente), l’Hexagone est devenu pour la première fois le principal bénéficiaire des fonds du groupe BEI. 

Comme l’illustre ce volume historique d’activité atteint en 2021, la banque publique de l’UE s’est fortement mobilisée en France comme ailleurs pour soutenir l’investissement et accompagner la relance de l’économie”, a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, lundi 31 janvier à l’occasion de la présentation des résultats de l’année 2021 en France.

Le groupe s’est notamment illustré par un soutien accru à l’innovation comme dans les secteurs de l’industrie et de la santé. En région grenobloise, la start-up eCential Robotics a, par exemple, pu bénéficier d’un financement à hauteur de 15 millions d’euros pour proposer une plateforme de robotique chirurgicale pour les interventions neuro-musculo-squelettiques.

Si l’institution s’est davantage tournée vers ces secteurs particulièrement innovants, elle poursuit également ses investissements en faveur du climat qui représentent deux tiers des volumes contractés en France. Pour rappel, la BEI qui se présente comme la “banque européenne du climat” entend consacrer plus de 50 % de ses investissements à des activités en faveur du climat et de la durabilité environnementale d’ici à 2025. “En tant que banque européenne du climat, nous sommes pleinement impliqués dans la réussite du pacte vert pour l’Europe en apportant les financements nécessaires pour y parvenir dans l’ensemble des États membres de l’UE”, a ainsi rappelé le vice-président de l’institution.

Un objectif atteint en France (et en passe de l’être pour l’ensemble des investissements de la BEI, avec 43 % sur l’exercice 2021), à travers des actions en faveur du développement de transports propres, de la rénovation thermique des bâtiments ou du développement de parcs éoliens. Au large de Courseulles-sur-Mer, dans le Calvados, un chantier de 64 éoliennes qui permettra à partir de 2024 d’alimenter en électricité les besoins de 630 000 personnes, a ainsi reçu un soutien de 350 millions d’euros pour sa construction. De nombreux projets ont fait l’objet de partenariats avec la Caisse des dépôts et sa filiale la Banque des territoires, les collectivités territoriales telles que les régions, ainsi que Bpi France.

Bpi France, un partenaire privilégié pour la BEI

Partenaires depuis 2015 et la mise en place du Plan Juncker, destiné à significativement accroître l’investissement en Europe, le Groupe BEI et Bpi France ont renforcé leur collaboration en 2021 en portant cette contribution à 4,5 milliards d’euros. Sept accords sont venus compléter la gamme de financements disponibles en faveur des entreprises dans le cadre de la relance.

“Le soutien du groupe BEI nous permet de répondre aux besoins à court-terme des entreprises françaises et vient aussi en appui des priorités stratégiques de Bpifrance”, a expliqué son directeur général Nicolas Dufourcq le 31 janvier.

Année record pour le FEI

Avec 4,8 milliards d’euros investis et une activité en faveur des PME françaises multipliée par trois, le Fonds européen d’investissement affiche également des montants inédits pour l’exercice 2021. “L’action du FEI a été l’an dernier focalisée sur la relance de l’économie tout en posant les fondations pour la croissance de demain que nous voulons soutenable, verte et numérique”, a souligné lundi 31 janvier Alain Godard, directeur général de l’institution.

Ces résultats s’expliquent en partie par la mise en place au mois de mai 2020 du Fonds de garantie européen, une enveloppe de 25 milliards d’euros à destination des entreprises pour les aider à surmonter les conséquences de la pandémie, à embaucher et à se développer. Un outil pleinement sollicité au cours de l’année 2021 et qui a permis de proposer des prêts, des investissements en fonds propres et quasi-fonds propres ainsi que des garanties.

Par ses activités, le Groupe BEI estime avoir soutenu directement ou indirectement 50 000 PME en France au cours de l’année 2021.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur La France, première bénéficiaire des investissements de la Banque européenne d'investissement

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide