Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

L’Union européenne achève de ratifier l’accord de libre-échange avec la Nouvelle-Zélande

Une semaine après le Parlement européen, le Conseil de l’UE a validé ce lundi cet accord qui doit notamment permettre d’éliminer les droits de douane sur de très nombreux produits. Celui-ci entrera en vigueur en 2024 après sa ratification par la Nouvelle-Zélande.

L'Union européenne finalise cet accord avec la Nouvelle-Zélande quatre ans après son dernier traité commercial signé avec le Vietnam
L’Union européenne finalise cet accord avec la Nouvelle-Zélande, quatre ans après avoir signé son dernier traité commercial avec le Vietnam - Crédits : MicroStockHub / iStock

L’Union européenne a franchi la dernière étape du processus de ratification. Une semaine après les eurodéputés, les ministres des Vingt-Sept ont également donné leur feu vert à l’accord de libre-échange avec la Nouvelle-Zélande lundi 27 novembre. 

L’accord prévoit une suppression des droits de douane néo-zélandais sur les importations de nombreux produits en provenance de l’Union européenne. Jusqu’ici, les exportations de viande porcine, vin et vin mousseux, chocolat, ou encore confiserie et biscuits étaient taxés à hauteur de 5 %. Le traité ouvrira également le marché néo-zélandais aux Européens dans les secteurs des services financiers, des télécommunications, du transport maritime et des services de livraison.

L’Union européenne exemptera quant à elle de droits de douane 98,5 % des importations néo-zélandaises actuelles, aujourd’hui dominées par les produits agricoles, comme la viande ovine, le kiwi et le vin. L’Union européenne est déjà le troisième partenaire commercial de la Nouvelle-Zélande, avec des échanges de marchandises représentant 9,1 milliards d’euros en 2022. Dans son communiqué, le Conseil de l’UE estime que l’entrée en vigueur de l’accord permettra d’augmenter ces échanges de 30 %. 

Cette annonce est toutefois loin de ne faire que des heureux. Plusieurs fédérations d’éleveurs ainsi que des associations écologiques ont exprimé leurs inquiétudes vis-à-vis de cette concurrence néo-zélandaise. En cause notamment, l’utilisation par les agriculteurs du pays de substances chimiques interdites sur le sol européen, comme l’atrazine ou le diflubenzuron.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur L'Union européenne achève de ratifier l'accord de libre-échange avec la Nouvelle-Zélande

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide