Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Qu’est-ce que l’Eurogroupe, organe informel de la zone euro ?

Bien qu'elle ne soit pas officiellement une institution de l'UE, l'assemblée de l'Eurogroupe est l'un des principaux organes décisionnels en matière de politique économique dans la zone euro.

Le ministre irlandais des Finances Paschal Donohoe préside les réunions de l’Eurogroupe depuis le 13 juillet 2020
Le ministre irlandais des Finances Paschal Donohoe préside les réunions de l’Eurogroupe depuis le 13 juillet 2020 - Crédits : Conseil de l’UE

Dans le sillage de la mise en place de l’Union économique et monétaire (UEM), et du traité de Maastricht signé en 1992 et qui avait jeté les bases de la future monnaie commune, l’Eurogroupe a été créé par le Conseil européen en 1997. Sa première réunion s’est tenue le 4 juin 1998 au château de Senningen, au Luxembourg. Mais c’est seulement à partir du Conseil européen de Nice (en décembre 2000) que cette assemblée a pris le nom d’ ”Eurogroupe”. Son existence est aujourd’hui inscrite à l’article 137 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE).

Cette assemblée “informelle” réunit les ministres des Finances des 19 Etats membres de la zone euro, un représentant de la Banque centrale européenne (BCE) - habituellement le président - et un autre de la Commission européenne - en règle générale le vice-président chargé des Affaires économiques.

Le fonctionnement de l’Eurogroupe

Si elle n’est pas une véritable institution de l’Union européenne, son rôle est toutefois fondamental dans la politique économique de la zone euro. Car lors du Conseil “Economie et Finances” (ECOFIN) qui réunit chaque mois les 27 ministres de l’Economie et des Finances de l’UE, les discussions portent sur les questions économiques, budgétaires et financières de toute l’Union.

Les débats relatifs à la coordination des politiques économiques au sein de la zone euro et concernant “les responsabilités spécifiques” que les 19 Etats membres de l’UEM “partagent en matière de monnaie unique” (TFUE) se déroulent donc la veille du Conseil ECOFIN, lors de l’Eurogroupe à Bruxelles ou à Luxembourg.

Le lendemain, les décisions de l’Eurogroupe sont entérinées par un vote à 19 lors du Conseil ECOFIN. Bien qu’informel puisque des votes ne peuvent y avoir lieu, l’Eurogroupe est néanmoins la vraie instance décisionnaire sur les questions de politiques économique, financière et budgétaire concernant la zone euro.

Tous les deux ans et demi, les ministres de l’Economie de la zone euro élisent l’un d’eux à la présidence de l’Eurogroupe. Le rôle de ce responsable est de présider les réunions et d’en établir les ordres du jour, ainsi que d’élaborer le programme de travail à long terme de l’Eurogroupe.

Le ministre des Finances irlandais Paschal Donohoe préside cette assemblée depuis le 13 juillet 2020. Il a succédé au Portugais Mário Centeno (2018-2020), au Néerlandais Jeroen Dijsselbloem (2013-2018) et au Luxembourgeois Jean-Claude Juncker (2005-2013).

Les compétences de l’Eurogroupe

Les réunions de l’Eurogroupe sont importantes. Etant donné que les 19 Etats membres de la zone euro sont soumis à une politique monétaire unique menée de façon indépendante par la BCE, l’objectif de l’Eurogroupe est de garantir la stabilité et la cohérence des politiques économiques des Etats membres entre elles et en accord avec la politique monétaire.

Les critères édictés dans le traité de Maastricht (déficit public inférieur à 3 % du PIB et dette publique inférieure à 60 %) doivent par exemple être respectés. Considérée comme nécessaire à l’harmonie de l’UE et plus particulièrement de la zone euro, cette discipline budgétaire est réaffirmée en 1997 dans le Pacte de stabilité et de croissance (PSC), puis en 2013 dans le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG).

Avec l’augmentation significative de la dette des pays européens dans le contexte de la lutte contre la pandémie de Covid-19 et ses conséquences économiques, ces règles budgétaires ont été suspendues le 23 mars 2020 et jusqu’à la fin de l’année 2022. 

Certains ministres de l’UE défendent désormais une révision de ces critères budgétaires. Le commissaire à l’Economie Paolo Gentiloni a également plaidé en ce sens. La Commission européenne a lancé le 19 octobre 2021 une consultation publique qui pourrait aboutir à un assouplissement des règles en la matière, afin de favoriser par exemple les investissements destinés à la lutte contre le changement climatique. 

Une initiative également soutenue par le président Emmanuel Macron dont le pays a pris la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne le 1er janvier 2022. “La question, ce n’est pas ‘pour ou contre les 3 % ?’. Elle est dépassée cette question”, a estimé le chef de l’Etat le 9 décembre dernier, à l’occasion de la présentation des priorités de ces six mois.

L’Eurogroupe “a également pour objectif de favoriser les conditions d’une croissance économique plus forte”, précise le site du Conseil de l’UE.

Les sujets discutés à l’Eurogroupe concernent donc les différents aspects de l’Union économique et monétaire - tant son fonctionnement que d’éventuelles réformes -, comme l’explique l’institution. Sont ainsi abordés :

  • la situation économique et les perspectives de la zone euro et ses Etats membres ;
  • les politiques budgétaires des pays de la zone euro et leur coordination (surveillance des finances publiques, etc.) ;
  • les réformes structurelles susceptibles de stimuler la croissance (par exemple, la création d’un éventuel budget de la zone euro) ;
  • les questions liées au maintien de la stabilité financière dans la zone euro (mise en place de l’union bancaire) ;
  • la préparation des réunions internationales ;
  • l’élargissement de la zone euro.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Qu'est-ce que l'Eurogroupe, organe informel de la zone euro ?

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide