Logo Toute l'Europe

[Revue de presse] Négociations UE-USA sur le libre-échange : des discussions difficiles interrompues par le « shutdown » américain

Les relations UE/USA ne sont décidément pas au beau fixe ces derniers mois.

Après l'"affaire Snowden" sur les écoutes de la National Security Agengy (NSA) américaine qui auraient visé des bâtiments de l'Union européenne, voilà que les négociations UE-USA sur le traité de libre-échange ont dû être reportées, vendredi 4 octobre.

Barroso-Obama

Les négociations entre l’Union européenne et les Etats-Unis visant à établir la plus vaste zone de libre-échange au monde devaient reprendre la semaine prochaine mais ont été reportées au dernier moment par Washington à cause de la fermeture du gouvernement fédéral, a annoncé vendredi soir l’administration Obama.

Les discussions ont démarré le 8 juillet. L’objectif : parvenir, d’ici deux ans, à un accord qui élimine au maximum les obstacles au commerce entre les deux partenaires. Chaque jour s’y échangent 2 milliards d’euros de marchandises et de services. Les bénéfices économiques d’un accord, pour l’UE, sont évalués entre 0,3 % et 1 % de croissance supplémentaire, selon Le Figaro. Après cinq années de crise, les deux parties y voient un moyen de relancer leurs économies, qui représentent le tiers du commerce international, en une période où la Chine remet en cause leur prééminence.

Mais, avant même le report des dernières discussions commerciales, les négociations transatlantiques s’annonçaient particulièrement ardues. La France a déjà réussi à imposer le concept de l’ “exception culturelle” , qui exempte les industries culturelles de tout libre échange pur et dur. Selon Les Echos, après la culture, c’est la finance qui représente la nouvelle pierre d’achoppement des discussions. L’UE veut mettre la régulation financière au cœur du partenariat, ce à quoi les Etats-Unis, soucieux de ne pas perdre le contrôle de leur secteur financier, s’opposent farouchement.

Autre sujet sensible : l’agriculture. Les deux parties souhaitent exporter davantage de produits agricoles, des produits laitiers côté européen et de la viande pour les Américains. Mais l’UE ne veut ouvrir ses portes ni au bœuf aux hormones américain ni aux OGM. Elle souhaite faire reconnaître ses appellations géographiques (type AOC). Les normes sanitaires et environnementales seront l’objet d’âpres marchandage.

Le délégué américain au Commerce adjoint Dan Mullaney est attendu à Bruxelles lundi pour déterminer une date de reprise des entretiens, qui dépendra en grande partie de l’évolution des débats budgétaires au congrès américain.

Pour le commissaire européen au Commerce Karel de Gucht, cet ajournement “ne nous détourne en rien de notre but qui est d’aboutir à un accord de commerce et d’investissement ambitieux” . [Le Monde]

Dans tous les cas, les deux parties voudraient en finir avant la fin de 2014, dans la mesure où le mandat de l’actuelle Commission européenne expire en novembre 2014 et que les Etats-Unis auront des élections de mi-mandat, rapporte Les Echos.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur [Revue de presse] Négociations UE-USA sur le libre-échange : des discussions difficiles interrompues par le « shutdown » américain

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide