Logo Toute l'Europe

[Revue de presse] Le "tigre celtique" s'apprête à sortir du plan d'aide européen

L'Irlande est en passe de devenir le premier pays de l'Union européenne à sortir du programme d'aides, le 15 décembre prochain. L'île vient de recevoir le feu vert de ses bailleurs de fonds, après avoir passé avec succès le douzième et dernier examen de ses finances [RFI].

Lac Connemara Irlande

Le ministre irlandais des Finances Michael Noonan a annoncé, jeudi 7 novembre, que l’Irlande sortira du plan de sauvetage dont elle bénéficiait depuis 2010 et retrouvera son indépendance financière dès le 15 décembre. Ce qui signifie qu’elle n’aura plus à répondre aux conditions de ses bailleurs de fonds, à savoir l’Union européenne, la Banque centrale européenne, et le Fonds monétaire international, note RFI.

Au bord du gouffre après l’implosion de la bulle immobilière et le sauvetage de ses banques qui avaient fait exploser son déficit public à 30 %, l’Irlande avait été contrainte fin 2010 d’appeler à la rescousse ses partenaires européens et le Fonds monétaire international (FMI). L’île avait alors obtenu un plan de sauvetage sur trois ans de 85 milliards d’euros, en échange de la mise en œuvre d’une politique d’austérité draconienne, rapporte Le Monde.

Selon L’Express, la volonté de sortir du plan d’aide, annoncée dès la mi-octobre par le Premier ministre Enda Kenny, doit toutefois encore être examinée par l’Eurogroupe jeudi prochain. Mais le président de la BCE, Mario Draghi, a tenu pour sa part à “féliciter” l’Irlande. Le pays est présenté comme un modèle à suivre pour la Grèce, le Portugal et Chypre qui sont toujours sous assistance du FMI et de l’Union européenne. “Le programme irlandais va devenir un exemple” , a assuré de son côté Craig Beaumont, le chef de la mission du FMI en Irlande.

Les rendements de la dette irlandaise sont passés d’un pic de 15% à environ 3,5% en trois ans et le déficit budgétaire a été ramené de près d’un tiers du PIB à un niveau estimé à 7,3% cette année. Il s’agit encore néanmoins du déficit le plus élevé en terme de part du PIB de la zone euro, la croissance de l’économie irlandaise restant très faible, alors qu’il faudrait qu’elle soit d’au moins 2% à 3% pour rendre la dette soutenable, estime Challenges.

Selon l’hebdomadaire, l’état de santé du secteur bancaire de l’Irlande continue aussi d’inquiéter. Les bailleurs de fonds examinent la qualité de leurs actifs avant de donner leur autorisation définitive à une sortie du plan d’aide, alors que des tests de résistance sont prévus pour l’ensemble du secteur en Europe l’an prochain.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur [Revue de presse] Le "tigre celtique" s'apprête à sortir du plan d'aide européen

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide