Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Les zones rurales et agricoles en Europe

En 2020, 27,5 % des habitants de l’Union européenne vivaient en zone rurale. Un chiffre largement inférieur à la moyenne mondiale mais qui cache des situations très différentes d’un Etat membre à l’autre.

Dans l’Union européenne, 27,5 % de la population vivait dans des espaces ruraux en 2020. Cette proportion s’avère relativement constante à travers les années, avec quelques variations : elle était par exemple de 27,7 % en 2010, de 30 % en 2015 ou encore de 29,2 % en 2018. 

En revanche, les écarts entre les pays de l’UE se révèlent souvent importants. Ainsi, la Lituanie (44,9 %), la Slovénie (44,7 %) et la Slovaquie (43,9 %) sont les trois pays où la population vivant en zone rurale est la plus importante. Avec 34,4 % la France se situe également au-dessus de la moyenne des Vingt-Sept.

A l’inverse, l’Etat dans lequel on trouve le moins d’habitants dans ces zones est Malte avec seulement 0,2 %. Les Pays-Bas (10,7 %) et la Belgique (15,3 %) affichent également une faible proportion de populations dans les campagnes. Les pays qui s’approchent le plus de la moyenne européenne sont les populations espagnole et finlandaise avec respectivement 26 et 29 % d’habitants vivant dans un espace rural.

La plupart des Etats membres se situent nettement en dessous de la proportion mondiale qui s’élève à 43,8 % en 2020, selon les données de la Banque mondiale. Une baisse globale particulièrement forte est à noter, puisque ce pourcentage atteignait encore 49,4 % en 2008.

L’évaluation du pourcentage de chaque population vivant en campagne permet de comparer le taux d’habitants des zones rurales et celui des espaces urbains. Selon la définition d’Eurostat, le rural se définit d’abord comme un espace à faible densité de population se trouvant généralement dans les campagnes, ce qui exclue évidemment de cette catégorie les villes et les aires urbaines qui sont davantage peuplées. Ainsi, les zones rurales sont tous les espaces situés en dehors des “grappes urbaines” (des concentrations de 1 km2 ayant une densité supérieure à 300 habitants au km2 et une population supérieure à 5 000 habitants).

En comparant ces catégories, on retrouve donc la traditionnelle opposition entre “villes” et “campagnes”.

Les espaces agricoles en Europe

On associe souvent les zones rurales et plus généralement les campagnes au secteur agricole, mais qu’en est-il du pourcentage d’espaces dédiés à l’agriculture à travers les Etats membres de l’Union européenne ?

D’abord, selon les données de l’Agence européenne pour l’environnement de 2018, les espaces agricoles au sein des Vingt-Sept recouvrent près de 45 % de la surface du continent. Les zones forestières occupent quant à elles près de 33 % des terres.

On observe toujours de nettes disparités parmi les Etats membres dans l’occupation agricole des terres. Ainsi, les pays au sein desquels se trouvent le plus haut pourcentage de zones consacrées à l’agriculture sont de loin le Danemark (74,4 %), l’Irlande (67,4 %) et la Hongrie (64,7 %). A l’inverse, la Finlande (8,3 %) et la Suède (8,8 %) sont les Etats membres de l’UE avec le plus faible taux de zones agricoles dans leur occupation globale du sol.

A noter que beaucoup de pays dépassent tout de même les 50 % de zones agricoles dans l’utilisation de leurs terres, tels que la Belgique (57 %), l’Allemagne (57,3 %), la France (59 %), l’Italie (52 %) ou encore la Pologne (58,8 %).

Les Etats membres qui se révèlent les plus proches de la moyenne européenne de zones agricoles sont Chypre (46,6 %), la Slovaquie (47,1 %), le Portugal (47,7 %) ainsi que l’Espagne (47,9 %).

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Les zones rurales et agricoles en Europe

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide