Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Le Parlement européen et le Conseil de l’UE s’accordent pour lutter contre la fraude à l’étiquetage du miel

La révision des directives “petit-déjeuner” a pour but d’aider les Européens à consommer plus sainement des produits tels que le miel, la confiture ou les jus de fruits.

Une grande partie du miel importé de pays hors Union européenne est soupçonnée d’être modifiée avec un ajout de sucre et n’est pas détectée sur le marché de l’UE - Crédits : Sebastien PIRLET / Parlement européen
Une grande partie du miel importé de pays hors Union européenne est soupçonnée d’être modifiée avec un ajout de sucre et n’est pas détectée sur le marché de l’UE - Crédits : Sebastien Pirlet / Parlement européen

Dans la soirée du mardi 30 janvier, les négociateurs du Parlement européen et du Conseil de l’UE sont parvenus à un accord sur la révision des directives dites “petit-déjeuner”. Il s’agit de nouvelles règles concernant la composition, la dénomination, l’étiquetage et la présentation de certaines denrées alimentaires du petit-déjeuner. Cette révision devra aider les consommateurs à prendre des décisions mieux éclairées et plus saines concernant la consommation de certains produits agroalimentaires tels que le miel ou la confiture.

La révision des normes européennes de commercialisation pour certaines directives “petit-déjeuner” a été proposée par la Commission européenne en avril 2023. Elle prévoit de mettre à jour les normes actuelles qui sont, pour certaines d’entre elles, en vigueur depuis plus de 20 ans.

Etiquetage et traçabilité du miel

Dans le détail, cet accord entre le Parlement et le Conseil prévoit notamment de lutter contre la fraude à l’étiquetage du miel. “Une grande partie du miel importé de pays hors Union européenne est soupçonnée d’être modifiée avec un ajout de sucre et n’est pas détectée sur le marché de l’UE”, explique le Parlement dans son communiqué.

Afin de mieux informer les consommateurs, les négociateurs ont convenu de rendre obligatoire une indication claire, à proximité du nom du produit, des pays de provenance du miel, et non plus seulement s’il provient ou non de l’UE, comme c’est actuellement le cas pour les mélanges de miels. Les pourcentages de miel provenant des quatre premiers pays d’origine au moins doivent également être indiqués. Si cela ne représente pas plus de la moitié du miel total, les pourcentages doivent être indiqués pour tous les pays.

La Commission propose un code d’identification unique pour permettre de retracer le miel jusqu’aux apiculteurs. Il a également été convenu qu’une plateforme européenne d’experts sera créée pour recueillir des données afin d’améliorer les contrôles, de détecter les modifications de miel et de fournir des recommandations pour un système de traçabilité européen permettant de remonter jusqu’au producteur.

Jus, confitures et marmelades aussi concernés

La révision de ces directives concerne également d’autres produits du petit-déjeuner. Désormais, pour produire un kilo de confiture ou de marmelade, les producteurs devront utiliser au moins 450 grammes de fruits (500 grammes pour les confitures de haute qualité).

Concernant les jus de fruits, il a été convenu que la mention “contient uniquement des sucres naturels” sur l’emballage sera désormais autorisée pour les jus concernés. Les jus de fruits pourront également être étiquetés “jus de fruits à teneur réduite en sucre” si au moins 30 % des sucres naturels ont été retirés. Toutefois, les producteurs ne peuvent pas utiliser d’édulcorants pour compenser l’effet de la réduction du sucre sur le goût, la texture et la qualité du produit final, indiquent le Parlement et le Conseil.

L’accord doit désormais être formellement adopté par les deux institutions, avant qu’un nouveau texte ne soit publiée au Journal officiel de l’UE et entre en vigueur dans les 20 jours suivants. Les Etats membres de l’UE devront ensuite appliquer les nouvelles règles sous deux ans.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Le Parlement européen et le Conseil de l'UE s'accordent pour lutter contre la fraude à l'étiquetage du miel

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide