Toute L'Europe – Comprendre l'Europe
  • Actualité

Au Salon international de l’agriculture, les agriculteurs européens de demain sont mis à l’honneur

93 étudiants en agriculture, issus de toute l’Europe, sont venus mesurer leurs compétences agricoles et viticoles au Salon de l’agriculture. L’occasion pour l’Agence Erasmus+ France de mettre en avant tout l’intérêt des mobilités pour la génération de demain.

Les lauréats de l'édition 2024 du concours des jeunes agriculteurs européens - Crédits : Vincent Rousval
Les lauréats de l’édition 2024 du concours des jeunes agriculteurs européens - Crédits : Vincent Rousval

Le Salon international de l’agriculture, qui a ouvert ses portes à Paris samedi 24 février, permet de célébrer toute la richesse et la diversité du monde agricole français, mais pas seulement. L’agriculture européenne est elle aussi mise à l’honneur lors de différents temps forts tout au long de l’événement.

Mardi 27 et mercredi 28 février, près de cent jeunes venus des quatre coins du continent européen ont pu goûter à cette atmosphère toute particulière. Ces étudiants en formation agricole ou œnologique ont été conviés pour participer au concours des Jeunes européens, dans le cadre du prestigieux Concours général agricole.

Valoriser les savoir-faire européens

93 candidats précisément, venus de 28 pays européens, ont ainsi pris part à l’un des deux concours organisés par la direction générale de l’enseignement et de la recherche, en partenariat avec l’Agence Erasmus+. Etaient représentés de nombreux Etats membres de l’Union européenne, mais également la Norvège, la Suisse, le Royaume-Uni ou encore l’Ukraine.

Certains ont confronté leurs compétences œnologiques et viticoles à travers le concours européen des jeunes professionnels du vin (CJPV), tandis que d’autres se sont affrontés lors du concours de jugement des animaux par les jeunes (CJAJ). Cela passait par la dégustation et la notation de vins français pour les premiers, et la reconnaissance des bovins de races françaises pour les seconds. L’enjeu était également de pouvoir partager ces compétences avec leurs homologues de l’Europe entière, venus spécialement d’Espagne, du Royaume-Uni, de Pologne ou encore d’Ukraine.

Des étudiants en viticulture et œnologie venus de toute l'Europe ont participé au concours européen des jeunes professionnels du vin (CJPV) - Crédits : Isabelle Hervé
Des étudiants en viticulture et œnologie venus de toute l’Europe ont participé au concours européen des jeunes professionnels du vin (CJPV) - Crédits : Isabelle Hervé

Cette édition 2024 du concours des Jeunes européens, qui existe depuis plus de vingt ans, a rencontré un franc succès, avec un nombre record de participants. Un moment d’échange, de convivialité et de mise en valeur des savoir-faire agricoles européens qui attire chaque année de plus en plus de participants et de pays.

C’est le Suisse Florian Chevret qui s’est imposé lors du concours européen des jeunes professionnels du vin, devant Finn Streitz (Allemagne) et Ariel Morales (Espagne). Le Hongrois Robert Talas a lui remporté le concours de jugement du bétail (CJAJ), devançant l’Italien Esteban Fidel Cugnod et l’Ecossais Jack Cuthebertson.

Et le prix Erasmus+ est décerné à…

Dimanche 3 mars, au dernier jour du Salon international de l’agriculture, était décerné le Trophée international de l’enseignement agricole (TIEA). Ce concours, dédié aux agriculteurs et éleveurs en devenir, vise notamment à valoriser le travail réalisé dans les établissements d’enseignement agricole en ce qui concerne la formation des élèves. Il se compose de quatre épreuves : une de communication, une de manipulation d’un bovin en toute sécurité, une de notation du comportement des apprenants sur le Salon et une présentation sur le ring bovin.

Cette dernière épreuve fait l’objet d’un prix spécial décerné par l’Agence Erasmus+ France Education et Formation : le “Prix Erasmus+ de l’enseignement agricole”. Il vise à récompenser l’équipe qui, à travers cette épreuve de présentation en langue étrangère, aura le mieux mis en valeur son établissement, son territoire, ses formations, ses liens avec l’environnement professionnel, etc.

Cette année, c’est l’équipe du lycée agricole Edgard Pisani de Tulle-Naves (Corrèze) qui a remporté le “Prix Erasmus+ de l’enseignement agricole”, remis par Nelly Fesseau, directrice de l’Agence Erasmus+ France / Éducation Formation.

Les mobilités Erasmus+, c’est aussi pour les étudiants en agriculture

Pour l’Agence Erasmus+ France / Education Formation, ce concours des Jeunes européens permet de réaffirmer l’engagement de l’agence aux côtés de l’enseignement agricole. Depuis le lancement du programme Erasmus en 1987, 14 millions de citoyens européens en ont profité. Parmi eux, de nombreux élèves, apprentis, étudiants, professeurs et formateurs de l’enseignement agricole.

En France, ce sont aujourd’hui près de 700 établissements du secteur agricole, tels que des lycées agricoles, des Maisons familiales rurales (MFR) ou des écoles supérieures, qui participent au programme Erasmus+. En 2022-2023, plus de 10 000 élèves et étudiants de l’enseignement agricole sont ainsi partis en mobilité de stage ou d’études avec une bourse et un accompagnement Erasmus+.

L’enseignement agricole est particulièrement dynamique dans le programme Erasmus+ ; il est notamment à l’origine de 34 % des mobilités de la voie professionnelle, rappelle Nelly Fesseau, directrice de l’Agence Erasmus+ France. Nous nous en réjouissons car les échanges de pratiques entre partenaires européens sont fondamentaux dans la réflexion autour du futur de l’agriculture”.

Avec le programme de mobilité Erasmus+, les établissements agricoles peuvent envoyer leurs élèves, étudiants, professeurs ou formateurs aller effectuer une partie de leurs études ou un stage dans un autre pays.

Ainsi, l’EPLEFPA de Bordeaux Gironde fait partir les formateurs et élèves de bac professionnel viticulture-œnologie chez différents partenaires au Portugal, en Roumanie, en Espagne et en Italie pour travailler sur l’adaptation de la viticulture au changement climatique. Quant au campus Agro-environnement Nature & Forêt de Vic-en-Bigorre, il propose chaque année à ses étudiants de BTSA “Gestion et protection de la nature” de partir en stage Erasmus+ dans des parcs nationaux, réserves naturelles et espaces protégés européens pour découvrir différents climats, faunes et flores.

Des mobilités qui favorisent ainsi l’échange de bonnes pratiques agricoles et viticoles avec des professionnels ou des agriculteurs en devenir de toute l’Europe.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Pour approfondir

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Au Salon international de l'agriculture, les agriculteurs européens de demain sont mis à l'honneur

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide