Derniers articles publiés

Viviane Reding : "Mon rêve, c'est qu'un film sorte en même temps à Paris et à Rome et un peu partout en Europe"

Actualité 26.04.2007

A l'occasion de la 60e édition du festival de Cannes, Viviane Reding, commissaire européenne responsable de la société de l'information et des Médias, présente la situation du cinéma européen, et le rôle que peut jouer l'Union européenne pour le 7e Art. Elle présente également, le programme Media pour la période 2007-2013.


Quels sont les objectifs du nouveau programme Media 2007-2013 ?

Le nouveau programme conserve les mêmes objectifs que le précédent (Media plus 2001-2006) tout en allant un peu plus loin. En effet, le programme Media 2007-2013 intègre la question des nouvelles technologies. Il s'agit de voir comment ces dernières peuvent aider le cinéma.

D'ailleurs, la Journée européenne du cinéma (le 26 mai prochain) sera consacrée à ce thème : "Les nouvelles technologies ont-elles une influence bénéfique ou négative sur la création du cinéma et aussi sur la distribution du cinéma ?"

Les ministres de la Culture et de l’Audiovisuel de l'Union européenne débattront avec les professionnels notamment des enjeux de la numérisation des salles de cinéma (répartition des coûts entre distributeur et exploitant) et sur les opportunités offertes par la vidéo à la demande pour les oeuvres européennes (meilleure exposition, allongement de la durée de vie commerciale..).


Les films américains représentent aujourd'hui 71 % du marché du film en Europe. Comment améliorer la compétitivité de l'industrie audiovisuelle européenne ?

Pour rendre l'industrie audiovisuelle plus compétitive, il faut améliorer la circulation transfrontalière des films. Les films européens ont des bons résultats sur leurs marchés nationaux mais pas en dehors de leurs frontières.

C'est la raison pour laquelle le programme Media aide les films à traverser les frontières car il y a des marchés à prendre. Sur 10 films qui circulent hors de leurs frontières, 9 le font avec l'aide du programme Media !


Quelles sont les difficultés que rencontre un film pour être diffusé au-delà des frontières nationales ?

La difficulté majeure  est le morcellement du marché de la distribution, constitué bien souvent d'entreprises locales, nationales tout au plus et c'est la raison pour laquelle, sous mon impulsion, et je les ai vu lors du Festival de Berlin, les distributeurs veulent maintenant faire des joints-ventures transfrontalières pour dépasser ces difficultés.

Il y a bien sûr également la difficulté des langues. Mon rêve, c'est qu'un film sorte en même temps à Paris et à Rome et un peu partout en Europe. Or c'est le problème, soit du doublage soit du sous-titrage, qui ne se fait pas assez rapidement. Les langues, qui sont une grande richesse, posent en même temps des problèmes pour la rapidité de circulation des œuvres.

Lors de la journée de l'Europe à Cannes, les ministres européens rencontreront une association nouvelle et très dynamique de petits distributeurs européens qui s'appelle Europa distribution. Ils leur présenteront des idées et solutions pour améliorer la distribution. Ces distributeurs vont s'inspirer du schéma d'Europa Cinema, pour l'appliquer à la distribution.



Propos recueillis le  26/04/ 07