Derniers articles publiés

Vers une pénurie d'enseignants en Europe ?

Actualité 13.02.2012

Elaboré par le réseau Eurydice et Eurostat, le nouveau rapport "Chiffres clés sur l’éducation 2012" a été présenté aux ministres de l’Éducation des États membres de l’UE vendredi 10 février. Pour la commissaire à l’Education, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse, Mme Androulla Vassiliou, "ce rapport constitue un outil précieux pour les décideurs politiques et leur fournit d’importantes indications." Il présente les principales évolutions des systèmes d’éducation de l'Union européenne, des pays de l’AELE, de la Croatie et de la Turquie au cours des dix dernières années. Les 95 indicateurs repris dans le rapport couvrent la situation démographique, les structures d’enseignement, la participation, les ressources, les enseignants et le personnel de gestion, les processus éducatifs et les niveaux de qualification, ou encore, le passage à la vie active.

Une hausse du nombre des jeunes scolarisés

Parmi les aspects positifs dans le domaine de l'éducation et de la formation en Europe, figure la stabilité du budget de l’éducation dans la plupart des États membres. De même, dans presque tous les systèmes éducatifs d'Europe, la scolarité obligatoire devient la norme. Elle a pour corollaire la diminution du taux d'abandon scolaire, et l'obtention par les élèves d'un certificat scolaire de base. Ainsi, en 2009, presque 90 % des jeunes Européens âgés de 17 ans étaient encore à l'école. La proportion des enfants qui commencent leur scolarité entre trois et cinq ans a augmenté entre 2000 et 2009, passant de 77 % à 94 %.

Selon le rapport, les mesures de soutien pour les nouveaux enseignants ont augmenté ces dernières années. Ainsi, en 2002-2003, seulement 14 pays offraient une assistance formelle et centralisée aux professeurs, contre 21 Etats en 2010-2011. Cette assistance fournit par exemple une orientation pour l'évaluation et l'observation en classe, ou encore des tutorats pour les jeunes enseignants…

Le risque d'une pénurie d'enseignants en Europe

De manière plus générale, le nombre de diplômés choisissant la voie de l’enseignement diminue, alors que beaucoup d’enseignants approchent de la retraite. Bien que depuis les années 2001 et 2002, l'âge de la retraite ait augmenté d’environ un tiers dans les pays européens, la majorité des enseignants partent à la retraite dès qu'ils le peuvent.

Erasmus pour tous : Ce programme, actuellement en cours d'examen par le Conseil des ministres et le Parlement européen, réunirait les sept mécanismes européens et internationaux actuellement mis en œuvre pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport, en un seul programme. Jusqu’à cinq millions de personnes (soit presque deux fois plus qu’actuellement) pourraient avoir la chance d’aller étudier ou suivre une formation à l’étranger grâce à une bourse d’Erasmus pour tous.


Selon l'enquête, certains Etats, notamment l'Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas, l’Autriche et la Belgique, pourraient connaitre une pénurie d'enseignants dans un avenir proche. En Allemagne, en Italie et en Suède, presque la moitié des enseignants de l'école primaire sont âgés de plus de cinquante ans.

Pour faire face à ce risque, la Commission européenne entend améliorer la qualité de la profession en permettant à un million d’enseignants d’acquérir une expérience d’enseignement et de formation à l’étranger grâce au programme Erasmus pour tous. Pour la commissaire Androulla Vassiliou, "le perfectionnement professionnel des enseignants est le garant d’un enseignement de qualité pour nos étudiants."

Le rapport indique encore que malgré l'augmentation des salaires des enseignants en Europe au cours de la dernière décennie (dans certains cas, à plus de 40 %), celle-ci n'est pas suffisante pour maintenir le pouvoir d'achat des enseignants, en raison de l'augmentation générale du coût de la vie.

Les diplômes de l'enseignement supérieur, meilleur rempart contre le chômage

Selon le rapport, il faut compter en moyenne cinq mois pour les diplômés de l'enseignement supérieur pour accéder au monde du travail, contre 9,8 mois pour les personnes n'ayant pas un tel diplôme. Au sein de l'Union européenne, la durée moyenne pour trouver le premier "vrai" emploi était d'environ 6,5 mois en 2009 pour tous les niveaux éducatifs confondus.

L'un des objectifs de la Stratégie Europe 2020 est de porter à 40 % la proportion de diplômés de l’enseignement supérieur.


Depuis les années 2000, la moyenne des jeunes âgés de 20 à 24 ans ayant complété avec succès l'enseignement secondaire en Europe a augmenté, pour atteindre 79 % en 2010. Cette proportion diffère selon les domaines, dans le domaine des sciences, des mathématiques ou encore de l'informatique, au contraire, la proportion de diplômés a diminué.



En savoir plus

 

Points forts du rapport [EN] – Commission européenne

Key Data on Education in Europe – Eurostat et Eurydice