Derniers articles publiés

Vers une baisse de la compétitivité européenne ?

Actualité 30.04.2007

Selon l'économiste Jean-François Jamet, si l'Union est toujours le premier exportateur mondial, les ralentissements des gains de productivité, le retard pris dans la compétition technologique et l'environnement non propice au développement des entreprises dans certains Etats membres permettent de prédire un amoindrissement de la compétitivité européenne.


Pour mesurer la compétitivité, différents indicateurs sont possibles. Concernant la productivité des travailleurs, l'Europe est bien en deçà des Etats-Unis et légèrement au dessus du Japon. La capacité d'exportation est très élevée en Europe, mais il lui faut compter avec la montée en puissance des exportations chinoises. L'inflation dans la zone euro risque aussi de jouer un rôle déstabilisant. Par ailleurs, si l'Union est globalement compétitive, il existe de fortes disparités entre les Etats et la majorité d'entre eux ne profite pas d'un environnement économique compétitif.

Comme le rappelle Jean-François Jamet, la compétitivité est intrinsèquement liée à la question de l'emploi. Ces dernières années, beaucoup d'inquiétudes se sont exprimées autour des délocalisations. Pourtant, celles-ci correspondent à un nombre limité de pertes d'emploi. Selon l'auteur, il faudrait davantage s'inquiéter du choix des entrepreneurs de placer leurs investissements vers les pays émergents.

Enfin, la capacité d'innovation technologique est cruciale pour développer et maintenir la compétitivité. Il s'avère cependant qu'en Europe, la recherche et le développement ne disposent pas de fonds suffisants. Le retard pris dans l'investissement dans les nouvelles technologies de l'information et de la communication est en passe d'être rattrapé mais il reste des carences dans l'innovation concernant les biens de haute technologie.

Selon Jean-François Jamet, face à cette possible érosion de la compétitivité européenne, il convient de mieux s'inscrire dans la Stratégie de Lisbonne. à les réformes qu'il suggère visent à inciter les entreprises à investir dans la recherche et le développement, encourager le dépôt des brevets, créer un environnement administratif et économique favorable au développement des entreprises européennes, investir dans l'enseignement supérieur et favoriser le développement des secteurs à forte valeur ajoutée.

Lire l'analyse

Jean-François Jamet, "La compétitivité des entreprises européennes", Fondation Robert Schuman, avril 2007