Derniers articles publiés

Une citoyenneté européenne perçue à travers les réalisations concrètes de l'UE

Actualité 04.09.2008

L'euro, principal vecteur de la citoyenneté européenne ? Pour la majorité des Français, la monnaie unique serait non seulement le meilleur symbole de l'intégration européenne (54 %) mais également ce qui rapproche le plus les habitants des différents pays de l'Union européenne (69 %). C'est l'une des principales informations issues du "Baromètre de la citoyenneté" de l'association Civisme et Démocratie, consacré cette année à la citoyenneté européenne.

 

A la question "Vous arrive-t-il de penser à vous-même comme étant un citoyen de l'Europe ?", 81 % des Français répondent oui, dont 38 % souvent ou très souvent. Une majorité relative (43 %) n'y pense "pas très souvent". Fait marquant de la part de la "génération Erasmus", rares sont les jeunes de 18 à 24 ans (un quart d'entre eux) qui se considèrent "souvent comme des citoyens européens". Néanmoins, ce sont eux qui sont les plus nombreux à penser que la monnaie unique symbolise le mieux l'Europe : 63 % d'entre eux sont de cet avis, contre seulement 39 % des 65 ans et plus.

Interrogés sur leurs droits, les Français affirment bien connaître les possibilités qui leur sont  offertes en terme de mobilité dans l'Union. Plus de 8 personnes sur 10 savent qu'elles peuvent circuler librement et résider sur le territoire des autres pays membres de l'UE et les trois quarts d'entre elles reconnaissent qu'elles ont le droit de travailler dans un autre Etat européen. En revanche, les droits politiques liés à la citoyenneté européenne sont moins connus : le droit de vote aux élections européennes n'est cité que par 58 % des Français interrogés.

Pour plus de la moitié (54 %) des personnes interrogées, voter pour un Président de l'Europe leur permettrait de prendre davantage conscience de leur citoyenneté européenne. Arrive ensuite la réforme en faveur de programmes scolaires européens, citée par 32 % des Français, puis l'instauration d'une défense européenne indépendante (26 %).


Enquête réalisée en face à face par l'institut TNS-Sofres, les 22 et 23 juillet 2008, auprès d'un échantillon de 1000 personnes, constitué selon la méthode des quotas et représentatif de l'ensemble de la population française.

En savoir plus :

Résultats complets de l'étude (pdf)

Sondage : les Européens et la citoyenneté européenne