Derniers articles publiés

Un Conseil européen "décisif" sur fond de crise grecque

Actualité 20.10.2011

Le prochain Conseil européen se déroulera le 23 octobre à Bruxelles. Après une semaine cruciale pour la Grèce et l'euro, tous les regards se tourneront vers les chefs d’Etat ou de gouvernement qui doivent présenter un plan global afin d’apporter une riposte énergique aux défis actuels de la crise.

Sur l’initiative d’Herman Van Rompuy, le Conseil européen sera précédé vendredi par une réunion de l'Eurogroupe et samedi par un Conseil Ecofin. Initialement prévu le 17 octobre, le sommet européen a été reporté afin d'intégrer les conclusions de la troïka sur la situation de la Grèce. "Le prochain Conseil européen sera un moment décisif pour l’Europe. Il n’y a pas de signal d’alarme mais il est temps que les Etats membres prennent des décisions", a affirmé jeudi 20 octobre le porte-parole de la Commission européenne.

 

Une feuille de route de la Commission comme base de travail

Le 12 octobre, le président de la Commission européenne a présenté une feuille de route traçant les grandes lignes de la réponse globale nécessaire pour rétablir la confiance dans la zone euro et l’UE dans son ensemble. "On ne peut plus se contenter de réagir au coup par coup aux différents aspects de la crise. A partir de maintenant nous devrons prendre les devants", a affirmé José Manuel Barroso.

Apporter une réponse définitive à la dette grecque

"Poser les bases de réformes claires permettant d’éviter une autre crise grecque et d’écarter définitivement tout risque de contagion", c'est l'un des objectifs du sommet européen, indique le président de la Commission européenne. Un sommet qui devrait être "décisif". C'est en tout les cas un souhait partagé par la Grèce.

Programme du 23 octobre

9h15 : Arrivée des membres du Conseil européen
10h : Echange de vues avec le président du Parlement européen
10h15 : Photo de famille
13h : Déjeuner de travail
15h Conférence de presse d'Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso

Alors que le projet de loi grec sur les nouvelles mesures d'austérité a été adopté mercredi soir, la Commission européenne doit examiner jeudi 20 octobre les résultats du rapport réalisé par la Troïka.

Le second plan d'aide à la Grèce qui va être financé par le FESF et le FMI constituera l’un des principaux sujets épineux à l’ordre du jour du Conseil européen. Le second plan doit être débloqué pour la mi-novembre.

"Il faut assurer la pérennité des solutions pour la Grèce, avec un plan d’action sur plusieurs années et non sur plusieurs mois", explique la Commission européenne.

Consolider les mécanismes de soutien de la zone euro contre la crise

Le Conseil européen discutera des aspects extérieurs de la politique économique de l'Union, en liaison avec les différents sommets qui ont lieu cet automne. L'accent sera mis sur le renforcement de la compétitivité de l'Europe dans le monde.

La perspective du G20 qui aura lieu à Cannes les 3 et 4 novembre met sous pression les Européens. Si à l’issue du Conseil européen, il existe des problèmes "sur des éléments techniques, ils devront être résolus pour le G20", a affirmé le porte-parole de la Commission.

Adopter une approche coordonnée pour renforcer les banques européennes

Le Conseil européen présentera une stratégie avec un FESF (Fonds européen de stabilité financière) renforcé et les premières initiatives afin de recapitaliser les banques.

Pour tout savoir sur le Fonds européen de stabilité financière, voir l'interview de Jean-François Jamet : Le FESF en 10 questions



Celles-ci devraient en premier lieu utiliser des sources privées de capitaux, les autorités nationales apportant un soutien si nécessaire. Dans l’hypothèse où ce soutien ne serait pas disponible, la recapitalisation devrait être financée au moyen d’un prêt du FESF.

Aujourd’hui entre 5 et 6%, le taux de recapitalisation des banques pourrait être porté à 9 %, selon la Commission européenne. Le renforcement de la capacité d'intervention du Fonds européen de solidarité financière est au cœur des débats. Créé à l’origine comme un instrument de crise, il va maintenant intervenir à l’occasion du deuxième plan de sauvetage grec.

Réunis mercredi soir à Francfort, la France et l’Allemagne ont évoqué le sujet. Selon le Financial Times, les deux dirigeants européens auraient trouvé un accord mais aucun compte-rendu officiel de cette réunion informelle n'a été publié. Angela Merkel, Herman Van Rompuy, José Manuel Barroso, le futur président de la BCE Mario Draghi, ainsi que la directrice du FMI, Christine Lagarde se sont réunis à l'occasion du discours d'adieu de Jean-Claude Trichet au siège de la BCE.

Gouvernance et croissance économique

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, présentera les résultats économiques de chaque Etat membre demandés lors du Conseil européen du 21 juillet dernier.

Le Conseil européen pourrait aussi définir des orientations concernant d'autres aspects de la politique économique, en particulier les secteurs porteurs de croissance.

Changement climatique

Le Conseil européen achèvera la mise au point de la position de l'Union européenne en vue de la conférence de Durban sur le changement climatique, qui se tiendra du 28 novembre au 9 décembre 2011.

 

En savoir plus

Programme indicatif - Conseil européen du 23/10/11

Feuille de route pour la stabilité et la croissance - 12/10/11 - Commission européenne

Lettre d'invitation du Président Van Rompuy au Conseil européen - 19/10/11