Derniers articles publiés

Un bon point pour les eurodéputés français

Actualité 08.11.2006

A mi-parcours de la législature : audit de l'influence française au sein du Parlement européen, par Clément Beaune et Thierry Chopin
Fondation Robert Schuman – Questions d'Europe n°44 – 06/11/06
(en téléchargement libre)

L'audit réalisé par Clément Beaune et Thierry Chopin pour la Fondation Robert Schuman à mi-mandat de la sixième législature du Parlement européen souligne des progrès tangibles dans l'implication des eurodéputés français. Moins dispersés politiquement, plus présents dans les commissions qui comptent, y occupant davantage de postes clés, plus enclins à rédiger des rapports, les députés français sont aujourd'hui plus influents qu'ils ne l'étaient lors de la précédente législature.

Clément Beaune et Thierry Chopin mettent toutefois un bémol à ce bilan encourageant : "l’implication accrue de nos élus semble difficilement résister quand se présentent des enjeux nationaux, souvent jugés prioritaires". Plusieurs eurodéputés ont ainsi annoncé qu'ils comptaient se présenter aux élections législatives de 2007, ce qui pourrait les conduire à abandonner leur mandat européen et "envoyer à l'Union européenne un message de désintérêt, nuisible à l'influence française".

Les auteurs appellent les états-majors des partis politiques à prendre conscience de l'importance croissante du Parlement européen et à changer leur attitude à l'égard de l'UE : "traditionnellement marquée par une culture de puissance et de prestige, la France doit intégrer une logique d'influence". Cela pourrait passer par l'adoption d'une approche "plus pragmatique" sur la question du siège de Strasbourg, dont la "défense systématique" par les députés français leur apparaît contreproductive.