Derniers articles publiés

Traité constitutionnel : le débat est relancé à Madrid

Actualité 25.01.2007

Les représentants des 18 Etats membres qui ont ratifié le Traité établissant une Constitution pour l'Europe se sont réunis vendredi 26 janvier à Madrid. "Amis du Traité constitutionnel : pour une meilleure Europe", tel est le thème de cette réunion informelle organisée à l'initiative de l'Espagne et du Luxembourg. Bien que n'ayant pas ratifié le texte, l'Irlande et le Portugal étaient également représentés.

Contexte


Inaugurée par le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la coopération Miguel Ángel Moratinos, la réunion sur le Traité constitutionnel s'est tenue à la Maison des Amériques. Le secrétaire d'Etat espagnol aux Affaires européennes, Alberto Navarro, et le ministre des Affaires européennes luxembourgeois, Nicholas Schmit, ont présidé les discussions.

Objectifs de la rencontre

Deux ans et demi après les "non" français et néerlandais au référendum sur le Traité constitutionnel, la réunion du 26 janvier 2007  avait pour objectif d'assister la Présidence allemande de l'UE dans sa relance du débat sur le Traité constitutionnel en permettant un échange de vues entre les représentants des Etats membres présents.

"Nous avons décidé de convoquer la réunion de Madrid pour donner une impulsion aux pays qui ont ratifié le traité constitutionnel afin d'aider la Présidence allemande du Conseil de l'Union européenne et lui remettre une feuille de route qui permette à la politique européenne contenue dans le projet constitutionnel de devenir une réalité", a expliqué le chef de la diplomatie espagnole.

"Notre message est très clair. Nous sommes prêts à améliorer le traité, mais nous voulons conserver la substance, la base du traité actuel" a précisé le secrétaire d'État espagnol aux Affaires européennes, Alberto Navarro.

"En résumé, le traité constitutionnel est, malgré ses défauts, un document magnifique qui répond bien aux besoins de l'Union et de ses citoyens", a déclaré le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, en ouvrant les débats des "Dix-Huit" à la Casa de America.

Le ministre Luxembourgeois des Affaires étrangères et de l'immigration, Jean Asselborn, et Miguel Angel Moratinos ont appellé les autres Etats membres à retrouver "l'esprit des pères fondateurs" et à se doter "des moyens nécessaires", le Traité constitutionnel leur paraissant encore "sans doute le meilleur" à l'heure actuelle.

Jean Asselborn a souligné, quant à lui, que la réunion de Madrid ne se dirigeait pas contre les pays qui n'ont pas ratifié le Traité constitutionnel, mais que cette rencontre était destinée à les encourager à le ratifier.

Une autre rencontre avec les pays qui n'ont pas ratifié le Traité constitutionnel etait prévue fin février à Luxembourg mais elle vient d'être annulée.

Sources

Reunión de Amigos del Tratado Constitucional "Por una Europa mejor" - Communiqué de presse -  22/01/07 - Ministères des Affaires étrangères espagnol

En savoir plus

Union européenne : le temps de la relance ? – Touteleurope.fr