Derniers articles publiés

Touteleurope.fr au Rendez-vous des Européens à Lille

Actualité 09.05.2008

Mardi 7 mai a eu lieu à Lille le Rendez-vous des Européens, manifestation réunissant plusieurs personnalités politiques et de la société civile, organisée par le Ministère des Affaires étrangères et européennes. Devant un millier de personnes, les invités ont confronté leurs points de vue sur l’Europe au cours de deux débats en plénière et d’ateliers thématiques. Touteleurope.fr a recueilli les impressions de quelques-uns des participants à cet événement.

Xavier Darcos : "Il va de soi pour un jeune que l'espace de sa vie est européen"

Interrogé sur le traitement des questions européennes à l'école, Xavier Darcos rappelle que l'Europe sera dorénavant intégrée dans les programmes scolaires dès le plus jeune âge. Mais pour le Ministre de l'Education, les connaissances théoriques ne suffisent pas pour fonder de la citoyenneté européenne. Pour parvenir à cet objectif, Xavier Darcos évoque des moyens tels que la découverte de l'autre à travers les jumelages, les programmes comparés, les livres communs… Une multitude d'initiatives, tant au niveau ministériel qu'à l'échelle locale, rend déjà l'Europe plus accessible aux élèves.

Lorsqu'on lui demande comment il donnerait à un jeune le goût de l'Europe, Xavier Darcos soulève la possibilité de circuler d'un Etat membre à un autre pour faire des études, les voyages qui permettent d'échanger… Le Ministre considère qu'il ne lui serait pas difficile de persuader un jeune que son "espace politique, citoyen est européen".

 

Voir la vidéo:

 

(durée 2' 47)

 

 

Martin Hirsch : "Les pays européens doivent adopter des objectifs de réduction de la pauvreté"

Ancien président d’Emmaüs France, Martin Hirsch est haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté auprès du Premier Ministre.


Avant d'entrer en scène pour la première plénière, le Haut-commissaire aux solidarités actives présente son programme en matière de lutte contre lapauvreté pour la Présidence française. Il entend travailler avec les ministres des autres Etats membres à la définition "d'objectifs volontaristes" dans ce domaine.

 

Voir la vidéo :

 

(durée : 4' 05)

 

 

Michel Rocard : "L'Europe n'a pas de compétence pour travailler sur les champs qui font vibrer le coeur des gens"

Homme politique français, Michel Rocard a été Premier ministre du Président Mitterrand. Il est aujourd'hui eurodéputé membre du groupe du Parti socialiste européen.


L'ancien Premier ministre a répondu aux questions des journalistes à l'issue de la plénière inaugurale du Rendez-vous des Européens. Il s'est attaché à expliquer pourquoi l'Europe avait du mal à susciter l'adhésion populaire,  prolongeant ses propos très remarqués sur la "fin de l'Europe politique".

 

 

 

Voir la vidéo :

 

(durée : 3' 57)

 

 

Bronislaw Geremek : "Il faut savoir dépasser la routine des institutions"

Bronislaw Geremek est professeur d'histoire, membre fondateur de Solidarnosc, ancien ministre polonais des Affaires étrangères et député européen au sein du groupe ADLE.


Selon Bronislaw Geremek, une manifestation comme le Rendez-vous des Européens est un moment important car "il permet d'introduire le débat dans la réalité quotidienne de l'Union européenne". Il est essentiel de "dépasser la routine des institutions pour aller au plus près des citoyens". La création d'un espace de débat public, "lieu de rencontre et forum de débat entre les citoyens" est important pour l'avenir de l'Union.

 

Alors que l'on parle souvent d'un pessimisme des populations face à l'Europe, Bronislaw Geremek considère qu'il existe "un enthousiasme à l'égard de l'Europe". L'Europe est symbole de la paix mais pas uniquement, notamment pour la jeunesse. "Pour que les jeunes s'intéressent à l'Europe, il faut que l'Europe s'intéresse à eux". Le programme Erasmus, mis en place par l'Union est l'un des moteurs de l'intérêt de la jeunesse. "Au Moyen Age, les étudiants allaient d'une ville à l'autre en mendiant". Aujourd'hui, grâce aux bourses Erasmus, il est possible de bénéficier d'un financement pour étudier dans un autre pays.

 

Voir la vidéo :

 

(durée : 5' 22)

 

 

Rama Yade : "Il faut que les JO se passent au mieux pour la Chine et pour les Tibétains"

 

Rama Yade est secrétaire d’Etat chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’Homme, auprès du ministre des Affaires étrangères et européennes.


Interrogée par Touteleurope.fr, Rama Yade insiste sur le fait qu"'aucun Etat ne demande le boycott des Jeux Olympiques en eux-mêmes", et que les discussions portent sur un boycott des cérémonies d'ouverture et de fermeture. Pour la France, "toutes les options sont ouvertes". Des discussions avec les partenaires européens sont nécessaires."Nous avons plusieurs mois pour accorder nos violons" au niveau européen, assure-t-elle. L'objectif essentiel étant que "les Jeux Olympiques se passent au mieux pour la Chine et pour les Tibétains". 
Durant la Présidence française de l'Union européenne, Rama Yade compte "porter la voix de la France" sur la question des droits de l'Homme et notamment sur celle des "violences faites aux femmes".
Que dirait-elle pour convaincre un jeune à s'engager pour l'Europe ? "Je lui dirai que l'Europe c'est son avenir, que l'Europe c'est un rêve que nous devons construire".

 

Voir la vidéo :

 

(durée : 1'44)