Derniers articles publiés

Touteleurope en débat : Que reste-t-il aujourd’hui de la Déclaration Schuman ?

Actualité 05.05.2010

A l'occasion des sessions plénières du Parlement européen, retrouvez chaque mois les débats de Touteleurope.fr. Ce mois-ci nous débattons avec les députés européens du 60ème anniversaire de la Déclaration Schuman. 

 

Voir la vidéo

 

 

Cinq ans à peine après la fin de la deuxième guerre mondiale, un ministre français a eu l’idée de mettre en commun la production du charbon et de l’acier, les matériaux de guerre, pour en faire un instrument de paix. Il a osé rêver d’une fédération européenne. 

L’idée de Robert Schuman et Jean Monnet était simple. Mais elle était accompagnée d’une méthode – créer une solidarité de fait par la mise en commun de certains pouvoirs nationaux. Ce partage de souveraineté, sous l’autorité d'une Haute Autorité, est devenu la marque de fabrique de l’Union européenne.

Que reste-t-il aujourd’hui de cette déclaration ? Quel est le sens de ce document pour les députés européens  60 ans après ? Quelle est la place de la méthode communautaire et de la solidarité au sein de l'Union ? Comment les nouveaux Etats membres perçoivent-ils la Déclaration Schuman ?

 

Autant de questions auxquelles Karima Delli, députée européenne française, membre du Parti des Verts, et Cristian Preda député européen roumain, membre du Parti populaire européen, ont répondu au cours de notre émission spéciale de 'Toutleurope en débat' sur la Déclaration Schuman. 

 

Pour Karima Delli, une des plus jeunes députés européens, le rôle de la Commission européenne en tant que moteur du projet européen reste primordial. Elle plaide pour une plus grande implication des citoyens dans les politiques européennes et la promotion des programmes tels Erasmus, mais ouvert à tous, afin de "mettre de l'humain au centre du projet européen". Cristian Preda explique la relation des nouveaux pays avec cette déclaration qui, sans qu'elle mentionne les pays de l'Europe centrale et orientale, laissait déjà entrevoir par sa nature ouverte une éventuelle réunification du continent. Il évoque les fortes attentes de son pays vis-à-vis de l'Europe dans les domaines de l'énergie, de la politique étrangère et de la politique sociale. Quant à une éventuelle mise à jour de la déclaration "version 21ème siècle", M. Preda préfère ne pas toucher aux documents historiques pour mieux s'inspirer de l'idéalisme des Pères fondateurs. En revanche, Karima Delli ajouterait le rechauffement climatique dans une nouvelle version de la Déclaration Schuman.

 

Découvrez l'intégralité du débat ici

 

En savoir plus :

Dossier spécial de Touteleurope.fr sur la Déclaration Schuman et la Fête de l'Europe