Derniers articles publiés

Tonio Borg, successeur du commissaire européen John Dalli

Actualité 23.10.2012

Ecarté du collège des commissaires en raison d’une affaire de corruption, John Dalli, commissaire européen en charge de la Santé et de la protection des consommateurs, vient d’être remplacé.  Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a confirmé lundi la désignation du Maltais Tonio Borg qui a démissionné de ses fonctions la semaine dernière. Agé de 55 ans, M. Borg est vice-président de Malte depuis 2004 et ministre des Affaires étrangères depuis mars 2008. Il prendra ses fonctions après l’audition du Parlement européen.

L'affaire peut se résumer de la manière suivante : le cigarettier suédois Swedish Match dit avoir été approché par un entrepreneur maltais, qui espérait tirer profit de ses contacts privilégiés avec le commissaire européen John Dalli, afin d’influencer un projet législatif européen sur le tabac, en cours de préparation.

L'ex commissaire européen en charge de la Santé et de la protection des consommateurs réfute la version officielle de la Commission européenne qui avait pris sa décision en se basant sur la mise en cause du commissaire dans une enquête de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF).

Pour la Commission européenne, "la position du commissaire européen John Dalli, est devenue politiquement intenable". Elle précise que les conséquences légales de cette démission devront être réglées sur le plan national par les juridictions maltaises. Elle lui reproche des contacts non officiels avec des représentants de l'industrie du tabac, et d'avoir couvert une tentative d'extorsion de fonds. L’institution bruxelloise reconnaît par ailleurs qu'elle ne remet pas en question le principe de présomption d'innocence.

De son côté, John Dalli clame son innocence et dénonce tant les conditions de sa démission que les justifications lacunaires fournies par le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso. L'ex commissaire devrait rencontrer, aujourd'hui, le président du Parlement européen, Martin Schultz, afin de lui présenter ses explications. "Je ne me déplace pas pour pouvoir profiter de toute sorte de réparation auprès de M. Schulz. Je vais lui expliquer ma position et répondre à ses questions (...). Je ne peux rester en attente quand les gens disent que ce dossier est clos. Pour moi, l'affaire n'a même pas commencé" a-t-il affirmé sur le site EUobserver.

Le  choix du candidat Tonio Borg devra être confirmé par le Parlement européen à l’issue d’une audition. Toutefois, la date de cette audition n'est pas encore connue, selon le service de presse du Parlement européen. M. Borg, qui est aussi l'un des responsables du Parti nationaliste au pouvoir à Malte, continuera d'assurer la fonction de ministre aux Affaires étrangères jusqu'à la conclusion du processus de nomination à Bruxelles. Tonio Borg s’est déjà fait remarqué lors d'apparitions à la Commission européenne ou au Parlement européen pour ses positions très conservatrices notamment l’année dernière pendant sa campagne contre l'avortement.

En savoir plus

Statement of the European Commission following the meeting between President Barroso and Dr Tonio Borg