Derniers articles publiés

Tempête Xynthia : le Parlement européen favorable au déblocage de 35,6 millions d'euros

Actualité 15.12.2010

Le Parlement européen a adopté mardi 14 décembre 2010 en séance plénière un amendement budgétaire afin de mobiliser le fonds de solidarité de l'Union européenne à hauteur de 35,6 millions d'euros, sur proposition de la Commission européenne. Seul l'accord du Conseil européen reste à obtenir.

La tempête Xynthia a touché la façade atlantique en France en février 2010, coûtant la vie à 53 personnes. Cette tempête aégalement provoqué de "graves dommages aux levées et digues, à l'infrastructure publique et privée, aux routes et voies ferrées, à l'agriculture et aux entreprises", relève le rapporteur de la commission des budgets du Parlement européen.

Le  Fonds de solidarité de l’Union européenne a été créé en 2002 pour répondre de façon rapide, efficace et souple à des situations d’urgence. Celui-ci intervient principalement en cas de catastrophe naturelle majeure ayant des répercussions graves sur les conditions de vie, le milieu naturel ou l’économie d’une ou plusieurs régions d’un État membre ou d’un pays dont les négociations d'adhésion à l'UE sont en cours.

En savoir plus sur Europa.eu

"J’ai eu l’occasion de constater de mes yeux les ravages causés par la tempête Xynthia en Charente-Maritime et en Vendée et j’ai pris conscience de l’ampleur des besoins. Je suis satisfait de la décision prise aujourd’hui qui montre une nouvelle fois que la solidarité entre les Etats membres n’est pas un vain mot, c’est une réalité", avait estimé fin septembre le commissaire chargé de la politique régionale, Johannes Hahn."Il n'a pas manqué à l'engagement qu'il m'avait donné lors de sa venue à La Rochelle début mars" explique Bernadette Vergnaud, eurodéputée socialiste. "Ce fonds, ce n'est pas qu'un nécessaire apport financier, c'est le symbole des valeurs communes portées par notre continent".

Du côté du PPE, Elisabert Morin-Chartier souligne que "c'est un réel soulagement pour tous les départements touchés". Cette aide est destinée au remboursement des mesures d'urgence, notamment la remise en état des infrastructures de base, les mesures provisoires d’hébergement, les interventions des services de secours et le nettoyage des zones sinistrées.

Du point de vue de la procédure, les Etats de l'Union doivent encore approuver cette proposition. Celle-ci concerne aussi l'île de Madère touchée par de graves inondations. Les services de la Commission ont annoncé la mobilisation 31,2 millions d'euros pour cette île portugaise. 

 

En savoir plus

La politique régionale - Touteleurope.eu