Derniers articles publiés

Sophie Auconie : "afficher notre fierté d'obtenir des fonds structurels"

Actualité 13.05.2010

Mercredi 12 mai, le député Pierre Lequiller (UMP) et l'eurodéputée Sophie Auconie (PPE) ont rendu un rapport parlementaire sur les fonds structurels européens. Ce rapport, demandé par Pierre Lellouche, Secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, demande notamment une simplification dans la gestion de ces fonds.

Touteleurope.fr : Etait-il important qu'une députée européenne participe à ce rapport ?

Sophie Auconie : Cela me parait essentiel pour deux raisons. D'abord, cette politique de cohésion a avant tout des règles européennes. Qui de mieux qu'un député européen de la commission des politiques régionales pour intervenir et essayer d'améliorer de simplifier les procédures ?

De plus, j'ai travaillé pendant quinze années en amont, en appliquant ces politiques régionales. Je connais leurs atouts mais aussi leurs faiblesses. Le fait d'avoir un député européen qui a une notion de ce qui se passe dans son Etat en terme de politique régionale, cela me paraissait cohérent. J pense que c'est ce qui a séduit Pierre Lellouche et Pierre Lequiller.


Touteleurope.fr : Faut-il prendre ce qu'il se passe à la Réunion en exemple pour la gestion de ces fonds ?

Sophie Auconie : A la Réunion, vous avez une agence physique, c'est-à-dire dans un bureau, avec un détachement de collaborateurs de la Région, du Sgar, de la CCI, du Conseil général, de la Drir, bref... qui ont des compétences en ingénierie financière assez pointues et qui travaillent toute la journée ensemble. Ils ont donc instaurer des règles de travail qui fonctionneront remarquablement. Un dossier est traité par tout le monde au même moment.

Ce qui ce passe à la Réunion est vraiment l'idéal. Nous avons besoin d'agences régionales qui seraient des sortes de "guichet unique", même si je n'aime pas ce mot. Les sous-préfets d'un point de vue départementalal seraient des vecteurs de communication entre la région et le département. Ils seront les ambassadeurs naturels de ce levier économique que représentent les fonds structurels.


Touteleurope.fr : Comment améliorer la communication visà-vis des citoyens ?

Sophie Auconie : Pour moi, la communication est un des élements majeurs à améliorer. Il faut imposer des règles plus drastiques sur les questions de communications. Le petit panneau en bois qui ne supporte pas la première intempérie, ce n'est pas suffisant. Il faut vraiment imposer des normes comme le fait l'Espagne.

Il faut que nos acteurs locaux s'approprient les politiques régionales pour qu'ils en soient fiers.  Nous en France, on a un peu honte d'aller chercher des subventions au niveau européen. En Espagne, les acteurs locaux sont fiers de montrer qu'ils ont réussi à ramener de l'argent européen sur leur territoire. En France, on en a honte, je trouve ça dommage.


Le député européen a aussi un rôle majeur. Pierre Lellouche, en tant que Secrétaire d'Etat aux affaires européennes, demandent à tous les députés d'être plus sur le terrain, de valoriser l'ensemble des politiques européennes. Pourquoi ne pas faire comme les Conseils régionaux en prenant une page dans les PQR pour annoncer toutes les interventions en terme de coût, d'enveloppe financière mais aussi en terme d'emploi qu'ont apporté les fonds structurels ?

 

En savoir plus :

Remise du rapport parlementaire sur les fonds structurels européens par Pierre Lequiller et Sophie Auconie 

Lire le rapport parlementaire sur les fonds structurels ici