Derniers articles publiés

Sondage : la discrimination dans l'Union européenne

Actualité 29.01.2007

© Communauté européenne, 2006Dans le cadre de "l'année européenne de l'égalité des chances pour tous" déclarée en 2007, la Commission dresse un état des lieux de la discrimination et des inégalités dans l'Union européenne.


64 % des citoyens européens estiment que la discrimination fondée sur l'origine est la forme de discrimination la plus répandue en Europe. 80 % des Français partagent cette opinion. Une majorité d'Européens perçoit également les discriminations sur le handicap (53 %) et l'orientation sexuelle (50 %) comme étant répandues.

Les Européens sont partagés à propos de la discrimination sur la religion et les convictions. 44 % la jugent répandue, et 47 % la qualifient de rare. Parmi les Européens, les Français sont ceux selon lesquels cette discrimination est la plus répandue.

Parmi les critères susceptibles de désavantager une personne dans le domaine de l'emploi, à compétence égale, les Européens citent d'abord "le look, la façon de s'habiller et se présenter" (51 %), le handicap (49 %) et l'âge du candidat (49 %). L'origine constitue le quatrième critère le plus fréquemment évoqué (45 %). 87 % des Européens soutiennent l'adoption de mesures en faveur des handicapés afin d'assurer l'égalité des chances dans le domaine de l'emploi.

51 % des citoyens européens estiment que "l'on ne fait pas suffisamment d'efforts" dans leur pays pour lutter contre les discriminations. Ils ne sont que 36 % des Français à le penser. En effet, 61 % d'entre eux jugent les efforts consentis par la France suffisants.

La discrimination dans l'Union européenne

Cet Eurobaromètre spécial fait partie de la vague 65.4. L’enquête s’est déroulée entre le 7 juin et le12 juillet 2006, sur une population âgée de 15 ans et plus, dans les 25 Etats membres, ainsi que la Roumanie, la Bulgarie et la Croatie et la Turquie. La méthode utilisée est celle de l’échantillonnage.