Derniers articles publiés

Sommets UE-Russie et dimension septentrionale à Helsinki

Actualité 24.11.2006

Vendredi 24 novembre, la Finlande a accueilli deux sommets à Helsinki : l’un consacré aux relations UE-Russie, l’autre à la dimension septentrionale.

Un sommet UE-Russie menacé par la viande polonaise

La Finlande, qui assure la Présidence de l'Union européenne, a organisé un sommet entre l'Union européenne et la Russie. La délégation de l'UE était conduite par le Premier ministre, Matti Vanhanen, la délégation russe était représentée par le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine.

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et par le Haut représentant pour la politique étrangère de l'Union, Javier Solana ont également participé au sommet.

Les thèmes du sommet d'Helsinki ont porté sur la coopération entre l'Union et la Russie, notamment dans les domaines de l'énergie et de l'environnement, de l'éducation et de la culture.

Les questions juridiques, les affaires intérieures, les questions internationales actuelles, telles que la situation en Iran, au Proche-Orient, dans les Balkans occidentaux et en Corée du Nord, ont également été abordées.

L'objectif de ce sommet visait à définir un nouveau début des négociations relatives à l'accord cadre entre l'UE et la Russie.

La rencontre entre les dirigeants de l'UE et Vladimir Poutine a cependant été ternie par le refus de la Pologne de lancer des négociations sur un vaste accord de partenariat euro-russe. En effet, l'UE et la Russie souhaitaient renégocier un accord de partenariat et de coopération datant de 1997 et qui soufflera ses dix bougies le 1er décembre 2007.

Le Premier ministre finlandais Matti Vanhanen, dont le pays préside l'UE jusqu'au 31 décembre 2006, espérait lancer ces négociations lors de ce sommet qui a été préparé au cours de diverses réunions du Conseil permanent de partenariat.

Mais les Polonais ont posé leur veto, en raison du maintien par Moscou d'un embargo sur la viande et les légumes polonais. Varsovie avait exigé comme condition au lancement des négociations la levée de l'embargo russe sur la viande polonaise en vigueur depuis un an après une affaire de faux certificats vétérinaires.

Malgré une intervention du président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, la Pologne a maintenu son veto sur la renégociation d'un accord de coopération entre l'UE et la Russie.

Les Européens attachent beaucoup d'importance à ce futur accord de partenariat, et surtout à son volet énergétique, dont ils espèrent qu'il leur permettra de sécuriser leurs approvisionnements en hydrocarbures russes, dont ils sont de plus en plus dépendants.

A l'occasion de ce Sommet, la Commission européenne et la Russie ont confirmé le résultat atteint dans les négociations visant à la levée graduelle des taxes de survol de la Sibérie. Ceci est de nature à améliorer considérablement la position concurrentielle des compagnies aériennes européennes sur les vols entre l'Europe et l'Asie.

Dans le domaine de l'énergie, le sommet a peu progressé en raison du blocage des négociations sur l'ACP. La présidence finlandaise a indiqué dans une déclaration que la coopération entre l'UE et la Russie "reposait sur une interdépendance positive".

"Le secteur de l'énergie doit fonctionner de façon transparente et prévisible, sur la base de la réciprocité," a-t-elle souligné. Les Parties se sont déclarées satisfaites du Conseil de partenariat qui a réuni les ministres de l'environnement en octobre dernier et du dialogue environnemental qui a été consolidé à cette occasion, lequel jette les bases d'une large coopération dans ce domaine.

Sommet consacré à la dimension septentrionale

Le Sommet de la Dimension septentrionale a approuvé les nouveaux documents fondamentaux de la dimension septentrionale, à savoir un document cadre et une déclaration politique. Le partenariat de la dimension septentrionale implique l'Union européenne, la Russie, la Norvège et l'Islande.

Le nouveau document cadre de la dimension septentrionale, qui entre en vigueur début 2007, comporte plusieurs éléments nouveaux. Le document cadre, qui se substitue aux actuels plans d'action à durée déterminée, sera la charte permanente de la politique de la dimension septentrionale et restera en vigueur jusqu'à nouvel ordre. La coopération change de nature dans la mesure où la dimension septentrionale devient la politique commune des partenaires impliqués.

 

Sources

Sommet UE-Russie le 24 novembre à Helsinki - 15/11/06 - communiqué de presse - Présidence finlandaise de l'Union européenne
Le Sommet UE-Russie marque un approfondissement de la coopération entre les deux Parties - 24/11/06 - communiqué de presse - Présidence finlandaise de l'Union européenne
L'UE, la Russie, la Norvège et l'Islande ont approuvé la politique rénovée de la Dimension septentrionale - 24/11/06 - communiqué de presse - Présidence finlandaise de l'Union européenne
Déclaration politique sur la Dimension septentrionale - Présidence finlandaise de l'Union européenne