Derniers articles publiés

Session internationale du PEJ : rencontre avec Lacina Koné et Richard Royal

Actualité 20.06.2011

L'association du Parlement européen des Jeunes en France va organiser cette année la 67ème édition de la session internationale de leur organisation à Lyon et Grenoble durant le mois de juillet. Retour sur cet évènement avec Lacina Koné, délégué général du PEJ, et Richard Royal, le président de cette session.

Touteleurope.eu : Vous organisez un évènement en juillet, pourriez-vous nous présenter cet évènement ?

Lacina Koné : En juillet, nous réunissons 300 jeunes Européens issus de plus de trente pays différents dans la région Rhône-Alpes pendant dix jours. Le but est d'échanger et de discuter sur 15 grandes questions d'actualités les plus prégnantes en 2011.


Touteleurope.eu : Quel est le but pour les participants ?

Lacina Koné : Notre premier objectif est éducatif. Le Parlement européen des Jeunes, partout où il existe, cherche à fournir des éléments de compréhension du monde, d'éducation à la citoyenneté active pour ces jeunes.

L'autre objectif est moins politique que citoyen : alerter un certain nombre de personnalités qui vont se rendre sur place ou qui vont lire nos résolutions finales en leur disant : voici ce que pense cette génération... sans pour autant avoir la prétention de devenir une espèce de parti politique ou de lobby des jeunes en Europe.


Touteleurope.eu: Quel va être le rôle du président de la session ?

Richard Royal : Cette session internationale donne l'occasion pour tous ces jeunes de discuter ensemble de sujets importants. Mon rôle sera d'être un facilitateur durant ces discussions. Plus spécifiquement durant trois jours, je vais aider les participants à écrire une résolution, qui sera le fruit des discussions dans notre assemblée.

Je devrai aussi créer une sorte d'ambiance, puisque le but est de créer le sentiment d'une citoyenneté européenne active. C'est très intéressant de mettre le pied à l'étrier d'autres jeunes après avoir soi-même participé à ce type de session.


Touteleurope.eu : Comment allez-vous organiser ce dialogue alors que tous ces jeunes viennent de pays différents ?

Lacina Koné: L'avantage de s'appuyer sur un réseau qui a vingt ans, c'est que notre organisation a développé tout un panel de méthodes. On procède toujours de la même façon. Avant de réellement débattre, nous passons par une période de "teambulduing". Il s'agit durant deux jours et demi de construire des équipes au sein de ces 300 jeunes.

Chaque commission sous la conduite de son "chairman", réalise un esprit d'équipe par le biais de jeux en commun. C'est après que nous passons à trois jours de réflexion et de rédaction. Le lien entre les personnes présentes est ainsi créé : quand on respecte la personne avec qui on travaille, c'est plus facile pour permettre une bonne discussion.


Touteleurope.eu : Quelles sont les activités du PEJ tout au long de l'année ?

Richard Royal : Nous sommes présents dans une trentaine de pays en Europe. Nous réalisons un projet qui s'appelle le "Parlement européen des Jeunes à l'école" où le but est d'intéresser les plus jeunes aux questions européennes. Nous organisons aussi plusieurs sessions internationales à différentes périodes de l'année. Celles du printemps et de l'automne sont plus spécifiquement dédiées aux comités nationaux, à la différence de cette session internationale qui se déroule durant l'été.



Plus d'informations sur le site du PEJ-France